Jacob Trouba signe avec les Jets

Drama

La saga Trouba s’est terminée lundi après-midi alors qu’il a signé un contrat de 2 ans avec un salaire annuel de 3 M$ selon Elliotte Friedman. Darren Dreger a tweeté qu’il allait gagner 2,5 M$ pendant la 1ère année et 3,5 M$ pendant la 2e. Ça lui permet de perdre moins d’argent à cause de cette grève. C’est donc un contrat de transition avec un salaire extrêmement bas pour le jeune défenseur.

On a le goût de dire qu’il a perdu cette lutte contractuelle, mais ça lui permet de revenir au jeu et ça ne couvre que 2 années où il n’aurait pas eu l’autonomie complète. Ça lui donnera également plus de pouvoir de négociation à la fin de l’entente puisqu’il sera près d’obtenir le statut d’agent libre sans restriction.

Il faut aussi se rappeler qu’il a le même agent que Kyle Turris alors que ce dernier avait vécu quelque chose de semblable avec les Coyotes. Comme Trouba, Turris avait signé un contrat de 2 ans avec un petit salaire et il avait été échangé quelques jours plus tard. La même chose pourrait arriver au défenseur américain de 22 ans.

En fait, c’est un contrat très avantageux pour les 2 côtés s’il y a un échange dans un futur rapproché. Ce salaire annuel très raisonnable augmente la valeur d’échange de Trouba, ce qui va permettre aux Jets de finalement obtenir ce qu’ils demandent en retour. Ça fait aussi en sorte qu’à peu près toutes les équipes de la ligue vont pouvoir s’insérer dans la course pour ses services et ça lui donne plus de chances d’atterrir dans une ville où il veut vraiment jouer.

Pour Winnipeg, même s’il n’y a pas d’échange, c’est un excellent contrat puisque ça lui permet de revenir au jeu immédiatement. Avec une fiche de 5-7-1, ils ont besoin de toute l’aide qu’ils peuvent recevoir. Ce retour enlève aussi l’excuse facile que les membres de l’organisation avaient en début de saison.

Les statistiques de Jacob Trouba

Trouba HERO