IMFC : Wenger et Mattocks, un parcours similaire

Drama
Andrew Wenger

Depuis leur sélection au repêchage du SuperDraft 2012 de la MLS, les attaquants Andrew Wenger et Darren Mattocks ont connu leur part de difficultés sur le terrain. Respectivement sélectionnés au premier et deuxième rang du repêchage, les deux joueurs n’ont toujours pas réussi à se tailler un poste au sein de leurs onze partants respectifs. Ils ont pris part à 77 matchs combinés. Ils n’ont toutefois débuté que 44 matchs sur le lot.

Wenger, un attaquant de 6 pieds et 185 livres, connaît présentement une léthargie n’ayant pas marqué depuis le 25 mai où il avait compté un superbe but de la tête dans la victoire de l’Impact par la marque de 5 à 3 face à Philadelphie. En carrière dans la MLS, il a récolté 5 buts sur 35 tirs. Il ne s’agit évidemment pas du départ escompté pour Wenger, mais avec le potentiel départ de Marco Di Vaio, il n’aura pas vraiment le choix d’élever son jeu d’un cran et d’enfiler les buts à profusion.

Mattocks, un attaquant de 5 pieds 11 pouces et 155 livres est le type d’attaquant qui veut marquer des buts. Il est très rapide et il peut exploser à tout moment. Un peu comme Wenger, il ne connaît pas sa meilleure séquence de la saison. Il n’a pas marqué depuis le 6 juillet alors qu’il avait marqué en fin de match. En 2013, il a vu sa récolte offensive baisser d’un cran. En 2012, il avait connu une bonne saison, marquant un total de 15 buts en 21 matchs. Cette saison, il n’a pas été en mesure de répéter ses exploits, se limitant à une récolte de 7 buts en 16 matchs.

Les hauts dirigeants de l’Impact avaient décidé de miser sur un joueur polyvalent plutôt que sur le type buteur. L’an passé, il y avait un sérieux manque de profondeur à l’attaque, de là l’idée de le muter à l’avant. Cette saison, avec l’arrivée de Paponi, il doit se partager le rôle de réserviste. Une mutation comme milieu latéral serait-elle prolifique pour lui? Wenger est grand, imposant et rapide alors pourquoi ne pas lui donner du temps de jeu à la demi. Avec l’absence du milieu Hernan Bernardello, la ligne des milieux de terrain n’est plus aussi physique. L’ajout de Wenger pourrait apporter du muscle et de la rapidité. Un essai serait certainement à considérer.

L’Impact de Montréal affronte les Whitecaps de Vancouver à compter de 14h. Il s’agira du troisième affrontement entre les deux équipes. Les deux premiers matchs avaient été disputés en championnat canadien alors que les deux équipes avaient fait match nul. Le nombre de buts à l’étranger leur avait permis de remporter le championnat canadien.

Revoyez le premier but d’Andrew Wenger en MLS

***Pour toutes les nouvelles sur la planète foot, vous pouvez me suivre sur Twitter, @GuiPerreault.