IMFC : Ça passe ou ça casse ! /// Un capitaine francophone?

Drama
Marco Di Vaio

L’Impact de Montréal affronte le Revolution de la Nouvelle-Angleterre samedi après-midi, dans ce qui pourrait être le match le plus important de l’ère Schällibaum. Avec 4 matchs à faire à la saison régulière dont 3 dans les dix prochains jours, le onze montréalais a récemment glissé au quatrième rang dans l’association de l’Est à 2 points du 3e rang détenu par le Dynamo de Houston.

Rappelons que seulement les 5 premières équipes de l’association se retrouvent en séries. Leur adversaire, le Revolution, est présentement au 7e rang à seulement 3 points du dernier rang permettant d’accéder aux séries éliminatoires. Le match de samedi devient donc autant important pour la Nouvelle-Angleterre que pour Montréal.

Malgré le retour au jeu confirmé de Hernan Bernardello, beaucoup de joueurs sont « day-to-day ». Marco Di Vaio, Patrice Bernier, Alessandro Nesta devraient être disponibles pour l’entraîneur Marco Schällibaum. Il reste à savoir si tous ces joueurs seront dans l’alignement partant, mais aussi s’ils seront en mesure d’aider leur équipe à aller chercher les trois précieux points. Le club a d’ailleurs annoncé que le défenseur latéral Jeb Brovsky ne sera pas du match de samedi.

Qui sera le remplaçant de Jeb Brovsky comme défenseur latéral? Si on se fit aux récents choix du coach, le choix le plus logique est Maxim Tissot. Il a démontré un bon apport offensif, mais il reste à déterminer s’il sera en mesure de remplir un rôle plus défensif. Karl Ouimette pourrait être une autre option intéressante pour le coach Schällibaum. Les deux, issus de l’Académie de l’Impact, ont joué quelques matchs cette saison et ils continuent d’approfondir leur expérience. Davy Arnaud a aussi été employé à la défense lors d’un entraînement quotidien. Sera-t-il utilisé à cette position ou sera-t-il tout simplement du onze partant?

***

Un capitaine francophone?

Et non, on ne parle pas de Patrice Bernier. Plusieurs aimeraient qu’il devienne capitaine, mais pour le moment, c’est Davy Arnaud le capitaine. En plus, contrairement aux anciens capitaines des Canadiens de Montréal, Davy Arnaud a appris le français assez rapidement. Voici sa première entrevue dans la langue de Molière.

***Pour toutes les nouvelles #IMFC, vous pouvez me suivre sur Twitter, @GuiPerreault.