Hockey féminin // Le Canada bat les États-Unis 3-2

Drama

Sochi Olympics

Charline Labonté a tenu bon pendant les deux premières périodes alors que les États-Unis avaient l’avantage et ça a permis au Canada d’ouvrir la machine en 3e période pour battre les États-Unis par la marque de 3-2.

Après 2 périodes, les Américaines avaient l’avantage tant au niveau du jeu qu’au score avec une avance de 1-0, mais la 3e période a été complètement dominée par le Canada qui a marqué 3 buts. À un moment de la période, les lancers étaient 11-0 pour les Canadiennes qui faisaient ce qu’elles voulaient. Les Américaines ont eu un sursaut d’orgueil en fin de 3e en marquant avec une minute à faire, mais ce fut trop peu, trop tard.

Ce sont les États-Unis qui ont ouvert la marque en 2e période. En avantage numérique, Hilary Knight a marqué son 3e but en autant de matchs en faisant dévier le lancer de la pointe d’Alex Carpenter. Ce but, qui est venu en fin de 2e, a été le premier qui a déjoué les gardiennes qui avaient dominé ce match jusqu’à maintenant.

Knight

En début de 3e période, les Canadiennes ont marqué à leur tour sur l’avantage numérique alors que la vétérante Hayley Wickenheiser a offert un beau cadeau de fête à Meghan Agosta en lui servant une passe parfaite. Agosta n’avait qu’à compléter la séquence et elle l’a fait sans problème. On ne peut cependant pas dire la même chose de la célébration…

Agosta

Peu après, le Canada a profité d’une décision douteuse de l’arbitre. Après un lancer de Wickenheiser, l’arbitre a perdu la rondelle de vue et a sifflé. Le seul problème c’est que la rondelle est entrée dans le filet tout de suite après le coup de sifflet.

L’officiel a donc été voir la reprise vidéo pour réviser le tout et à la surprise d’un peu tout le monde, elle a accordé le but qui faisait 2-1 Canada. Ce n’est pas les Canadiennes qui allaient s’en plaindre puisque sans l’erreur de l’arbitre qui a sifflé trop vite, ce but aurait été bon sans aucun doute.

Wickheneiser

En fin de 3e, Meghan Agosta a doublé l’avance des siennes en s’échappant devant la gardienne américaine qu’elle a déjouée avec un lancer entre les jambières. Le but donnait un peu de confort au Canada et un peu plus tard, on allait se rendre compte à quel point il était important.

Agosta

Ce moment fut alors qu’il restait 65 secondes au match. Après une mêlée au filet, l’Américaine a déjoué Charline Labonté, qui ne savait pas où donner de la tête, avec un lancer précis dans le haut du filet.

Labonte

Crédit photo : Didier Debusschere/Journal de Quebec/Agence QMI