Gabriel Landeskog a ramassé Nick Schmaltz avec une mise en échec tardive

Après la démolition du Canada en début de journée, le championnat mondial de la IIHF offrait de meilleurs matchs en après-midi. On avait notamment droit à un match entre la Suède et les États-Unis. C’est Gabriel Landeskog qui s’est démarqué dans la première période de ce match avec une mise en échec douteuse.

L’assistant suédois a profité d’un tir de Nick Schmaltz pour le frapper assez tardivement. La mise en échec était percutante et l’attaquant des Hawks a dû quitter la rencontre pour aller suivre le protocole des commotions cérébrales. Landeskog n’a pas été puni sur la séquence.

Normalement, comme on parle de hockey international, je m’attendrais à une bonne suspension parce qu’ils ont tendance à en donner plus que le client en demande de ce côté. En plus, il a déjà été suspendu pour une mise en échec semblable, mais bien pire à l’endroit de Brad Marchand dans la LNH. Ceci dit, ils viennent de donner 2 matchs à un gars qui a tenté de couper le cou de son adversaire avec sa lame de patin, donc je ne sais pas si le #92 devra expliquer son geste au comité de discipline.

C’est dommage que ce soit ce plaquage qui fasse jaser puisque c’est un bon match entre deux équipes talentueuses. Au moment d’écrire ces lignes, le score est de 3-3 après 40 minutes de jeu. Les Suédois ont l’avantage, mais Jimmy Howard garde les siens dans le match avec 25 arrêts.

AJOUT : Les Américains ont gagné 4-3 grâce à un but de J.T. Compher. Howard a ajouté 14 arrêts en 3e période.

Le plaquage de Gabriel Landeskog