Erik Karlsson a calmé la foule du Madison Square Garden

Malgré sa blessure, Erik Karlsson est l’un des meilleurs joueurs de la ligue depuis le début des séries si ce n’est pas le meilleur. Il a refait des siennes dans le 6e match des Sens contre les Rangers mardi soir en obtenant la passe primaire sur le premier but du match, mais il a conservé son jeu le plus important pour la fin de la deuxième période.

Ottawa menait alors 2-1, mais Mika Zibanejad avait réveillé la foule des Rangers avec un beau petit but. Les joueurs de New York attaquait de tout bord, tout côté. Si le jeu continuait ainsi, l’avance d’Ottawa n’allait pas se maintenir et c’est à ce moment-là que leur capitaine s’est levé.

Karlsson a amorcé le jeu en transition avant de remettre à Bobby Ryan qui s’est occupé de l’entrée de zone en attirant l’attention de la couverture défensive de New York. C’est ce qui a permis au #65 de se trouver un peu d’espace libre dans l’enclave et il n’a pas manqué sa chance lorsque Ryan lui a servi sa passe. C’était une belle vengeance après le vol de Lundqvist en première période et ça a complètement changé l’atmosphère à New York.

On a vu à maintes reprises dans ces séries qu’une avance de 2 buts est loin d’être insurmontable, mais c’était un gros but pour la suite de la rencontre. Avec cette avance, les Sens vont pouvoir fermer la zone neutre sans trop se soucier de la création de l’attaque à l’exception des contres et c’est dans cette situation que les équipes de Guy Boucher brillent.

AJOUT : C’est devenu le but gagnant le gain de 4-2 des Sénateurs, qui ont éliminé les Rangers avec cette victoire. Jean-Gabriel Pageau a assuré la victoire dans un filet désert alors que Craig Anderson a fait 14 arrêts après avoir laissé Chris Kreider marquer en début de 3e période.

Le but d’Erik Karlsson

Celui de Mika Zibanejad