Elias Pettersson s’est moqué de Ryan Strome devant ses nouveaux partisans

Drama
Embed from Getty Images

Les Canucks ont perdu 4-2 contre les Oilers à la maison hier soir, mais les partisans sur place ne sont sûrement pas retournés déçus à la maison. Elias Pettersson a suffisamment démontré pour justifier l’optimisme que les partisans des Canucks ont placé en lui alors qu’il a fini avec une passe et un jeu spectaculaire que Ryan Strome voudra oublier rapidement.

En fin de première période, l’attaquant des Oilers a tenté de mettre de la pression sur l’attaquant recrue, mais celui-ci a démontré ses qualités de manieur de rondelle et le déjouant facilement. En fait, il l’a tellement déjoué que Strome est tombé sur la glace. Au basket, on aurait dit qu’il lui a brisé les chevilles et c’est pas mal ce qui est arrivé.

Ce sera une saison très difficile pour les Canucks, mais au moins, un gars comme Pettersson va leur permettre d’avoir un peu plus de plaisir pendant ces défaites. C’est aussi un rappel des raisons pour lesquelles c’est parfois avantageux de voir son équipe perdre plus souvent qu’autrement.

Ce match pré-saison avait de quoi plaire aux fans présents puisqu’il nous a offert deux autres highlights notables. Tout d’abord, Cam Talbot a volé Nikolay Goldobin avec un arrêt de la mitaine spectaculaire. Heureusement pour l’attaquant des Nucks, il s’est racheté sur l’avantage numérique plus tard dans la rencontre. Ce n’était toutefois pas le plus beau but du match. Ce titre va plutôt à Sven Baertschi, qui a trompé la vigilance du gardien des Oilers avec un lancer du revers très créatif.

Elias Pettersson s’amuse au dépens de Ryan Strome

Le but de Sven Baertschi

L’arrêt de Cam Talbot