Calem Burger

Donald Trump confond la réalité avec le jeu vidéo Call of Duty

Drama

Dans quelques jours, Donald Trump célébrera sa première année à la Maison Blanche. Les 12 derniers mois ont été riches en déclarations controversées et en tweets idiots de la part du président américain. On s’est souvent demandé si on n’était pas en train de rêver tellement l’attitude et les frasques de cet homme sont surréalistes.

On n’est peut-être pas (et malheureusement pas) dans un rêve, mais Trump, lui, semble vivre davantage dans un monde alternatif que dans la réalité. Mercredi, lors d’un point de presse conjoint avec la première ministre norvégienne, Erna Solberg, le président des États-Unis a parlé d’une livraison d’avions en Norvège. Il a mentionné que les USA avaient envoyé des F-35 et des F-52.

Le problème, c’est que les F-52, ça n’existe pas. En fait, ça existe, mais seulement dans le jeu vidéo Call of Duty: Advanced Warfare.

Crédit photo: Call of Duty: Advanced Warfare

Soit Donald Trump est dans le champ, soit la Norvège s’est fait arnaquer solide! En effet, des avions fictifs, ça n’aide pas beaucoup à renforcer la sécurité d’un pays! L’hypothèse la plus plausible, c’est toutefois que Trump a mal lu son discours. Il annonçait la livraison de 52 avions F-35 et a simplement dû ajouter un F devant 52, faisant involontairement référence à l’avion du jeu vidéo. Il faut toutefois avouer que dans Call of Duty, la conduite de l’avion est particulièrement immersive et réaliste. C’est peut-être ce qui a confondu le président américain!