Donald Trump annule la visite des Eagles à la Maison-Blanche à moins de 24h d’avis

Drama
Crédit photo - United States Department of Defense

Hier, Donald Trump a prouvé encore une fois sa vision manichéenne de la vie. Pour le président américain, le monde se divise en deux catégories: ceux qui sont du même avis que lui et ceux qui ont tort.

Les Eagles devaient être reçus à la Maison-Blanche aujourd’hui, afin de célébrer leur conquête du Super Bowl. Toutefois, plusieurs joueurs ont signifié qu’ils refusaient d’aller rencontrer le président américain. Voyant cette situation, Trump a donc tout simplement décidé d’annuler l’événement. Même les joueurs qui souhaitaient se rendre à la Maison-Blanche ont vu leur invitation annulée moins de 24 heures avant l’événement.

Donald Trump a donc décidé de faire payer l’équipe au complet parce que les joueurs ont exercé leur droit de parole. Bien entendu, plutôt que d’entendre le point de vue derrière ce boycott, le président américain préfère opposer les joueurs aux soldats et vétérans. C’est plus facile de dire que ces athlètes ne respectent pas l’armée plutôt que d’admettre qu’il y a un immense problème de racisme aux États-Unis.

Dans un communiqué, le président a affirmé que les partisans qui devaient assister à la cérémonie des Eagles sont eux toujours invités. Au lieu de la célébration prévue pour les vainqueurs du dernier Super Bowl, ils auront plutôt droit à une cérémonie rendant hommage au drapeau américain ainsi qu’à ceux qui le défendent.

 

Un ancien joueur des Eagles traite Trump de peureux

L’ex-receveur des Eagles Torrey Smith a vivement réagi à cette décision du président américain. Il a déploré que les joueurs qui souhaitaient être reçus à la Maison-Blanche se soient fait claquer la porte. Smith a même qualifié Trump de peureux, parce qu’il savait qu’une majorité de joueurs et de partisans auraient boycotté la cérémonie.

Selon Torrey Smith, il ne s’agit pas d’être pour ou contre l’hymne national, ni d’être pour ou contre l’armée.

 

D’autres options pour les Eagles

Les Eagles n’iront pas à la Maison-Blanche, mais ils ont rapidement eu d’autres options qui se sont présentées à eux. Le sénateur de la Pennsylvanie Bob Casey a invité la formation à venir tout de même à Washington, mais pour visiter le Capitole, plutôt que la résidence du président américain.

Le maire de Philadelphie Jim Kinney a lui aussi décidé de lancer une invitation aux Eagles. En écorchant au passage la décision de Trump, le maire a déclaré que l’Hôtel de ville était absolument ouvert à accueillir son équipe championne.