Le DG des Canucks semble être plutôt conservateur

Drama

Les Canucks de Vancouver ont huit joueurs avec une clause de non-échange ou de non-mouvement (NDLR : le joueur ne peut pas être soumis au ballottage). Daniel et Henrik Sedin, Alex Burrows, Alexander Edler, Loui Eriksson, Jannik Hansen, Ryan Miller et Brandon Sutter sont les membres de l’équipe qui possèdent une ou l’autre de ces deux clauses.

Pour le directeur général des Canucks, Jim Benning, il n’est pas question de leur demander de lever leur clause respective afin de les échanger. « À moins que leurs agents vont à la direction et demandent autrement », a-t-il précisé.

Plusieurs individus croient que Burrows est une bonne monnaie d’échange. De plus, que le fait d’explorer le marché des transactions pour Hansen, âgé de 30 ans, pourrait être intéressant puisqu’il aurait quand même une certaine valeur.

De surcroît, les Canucks ne seraient pas en mesure de protéger Sven Baertschi et Markus Granlund lors du repêchage d’expansion pour l’entrée en scène des Golden Knights de Vegas dans le circuit Bettman.

Du côté d’Alexander Edler, il représente une des meilleures options pour les Canucks afin de s’améliorer à l’attaque.

Pas de home run à l’horizon pour  les Canucks

Cependant, le manitou du club de hockey de Vancouver ne semble pas ouvert à se départir des joueurs mentionnés ci-haut.

« Nous avons besoin de lui dans notre alignement. Nous avons besoin de la vitesse de Hansen. Et vous avez vu ce que Burrows a fait en jouant avec (Bo) Horvat et (Sven) Baertschi. Il a été vraiment bon pour eux », a indiqué Benning au journaliste Jason Botchford, du quotidien The Province.

La formation menée par Willie Desjardins est actuellement au 28e rang du classement général dans la LNH. Celle-ci a 24 points à sa fiche avec 26 matchs joués. Au niveau du différentiel des buts marqués/accordés, les Canucks ne font pas belle figure avec un rendement de -18.