Deux entraîneurs se déshabillent en signe de protestation

Drama
Crédit photo - https://twitter.com

Le dernier jour de compétition des Jeux Olympiques nous a offert le moment le plus « WTF » de toute cette quinzaine.

Le Mongol Ganzorigiin Mandakhnaran et l’Ouzbek Ikhtiyor Navruzov ont combattu pour la médaille de bronze dans l’épreuve de la lutte libre en moins de 65 kg.

Le score est alors de 7 points à 6 pour le Mongol qui commence à célébrer sa victoire à quelques secondes de la fin du combat en courant autour de son adversaire. Après un challenge de la part de l’entraîneur Ouzbek, l’arbitre va alors donner un carton jaune au lutteur Mongol pour non combativité, et donc engendrer un point de pénalité en faveur du lutteur Ouzbek qui égalise au score. La règle en lutte est qu’en cas d’égalité, le dernier lutteur qui a inscrit des points est déclaré vainqueur. L’Ouzbek a donc remporté le combat et la médaille de bronze.

Dépités, les deux entraîneurs Mongols vont alors se déshabiller sur le tatami en signe de protestation tandis que la foule dans la salle commence à crier « Mongolia ! Mongolia ! ».

Ils seront escortés de la salle par la police Brésilienne.