De très mauvaises cotes d’écoute pour les Jeux Olympiques

Drama
Crédit photo - Canadian Press - Jonathan Hayward

NBC a dévoilé ses cotes d’écoute pour les Jeux de PyeongChang et les chiffres sont historiquement bas. Le réseau américain a rejoint une moyenne de 19,8 millions de téléspectateurs sur l’ensemble de ses plateformes (télé et web). C’est une baisse de 7% par rapport aux Jeux de Sotchi. Il s’agit des Jeux les moins regardés de l’histoire récente. En comparaison, Sotchi avait attiré une moyenne de 21,3 millions téléspectateurs, Vancouver en avait accroché 24,4 millions, Turin, 20,2 millions et Salt Lake City, 31,9 millions. Il est clair que le décalage horaire est en grande partie responsable de cette baisse de l’auditoire.

 

Baisse de cotes d’écoute aussi chez nous

La finale du Big Air, en surf des neiges, remportée par le Québécois Sébastien Toutant, a été l’épreuve la plus regardée des Jeux de PyeongChang à Radio-Canada. 1 080 000 personnes ont vu Toutant décrocher l’or. On est quand même très loin des 2 047 000 personnes qui ont regardé la finale de hockey masculin Canada-Suède à Sotchi. Sans les joueurs de la LNH, l’équipe masculine a attiré 682 000 téléspectateurs pour son match de médaille de bronze.

Après le Big Air, c’est le Snowboard Slopestyle qui est deuxième pour les cotes d’écoutes à Radio-Canada, avec 932 000 téléspectateurs. Les cérémonies d’ouverture (792 000) et de clôture (746 000) arrivent aux huitième et neuvième rangs des événements les plus regardés lors dex Jeux de PyeongChang.

Ce n’est pas catastrophique, mais c’est sûr que la diffusion d’épreuves au beau milieu de la nuit ne peut qu’entraîner une baisse de cotes d’écoute. Les diffuseurs devront prendre leur mal en patience, parce que les deux prochains Jeux ont lieu au Japon et en Chine. On devrait dont faire face à la même problématique.