Dave Cameron n’a pas l’air d’apprécier les journalistes qui couvrent la série Habs-Sens

Cameron

[oboxads]

Avec la mort d’un de ses assistants il y a quelques jours, la controverse Stone-Subban et la défaite crève-cœur en prolongation lors du 2e match, la série entre le Canadien et les Sénateurs est assez émotive pour Dave Cameron. Comme cette série est très médiatisée, l’entraîneur a de la misère à cacher ses émotions devant les journalistes et ça fait en sorte qu’il a été abrasif avec les membres des médias à quelques reprises.

Ça a commencé avec la flèche qu’il avait lancé à Pierre Lebrun lorsque le journaliste lui avait demandé s’il avait parlé à la LNH à propos du geste de Subban à l’endroit de Stone et ça s’est poursuivi vendredi soir.

Lorsque Chris Johnston, de Rogers, a formulé sa question en commençant avec « vous ne vouliez pas revenir à la maison en accusant un retard de 0-2 » Cameron l’a interrompu pour se moquer de lui en disant à Johnston qu’on ne pouvait rien lui cacher.

Ce n’est rien de trop grave et les membres des médias sont capables d’en prendre plus que ça, mais ça nous montre que Cameron a un peu de difficulté à gérer ses émotions présentement. Si ça le dérange devant les journalistes, c’est clair qu’il doit se frustrer facilement en arrière du banc.

Considérant les circonstances, on peut comprendre sa réaction, mais la gestion des émotions est une partie importante des séries et si le coach a de la misère de ce côté, ça doit être difficile pour les joueurs d’y exceller.

Capture d’écran via Will