Dave Cameron était pas mal plus relax avec les journalistes vendredi

Cameron

[oboxads]

Au début de la série, Dave Cameron a fait quelques erreurs devant les médias. Ça a commencé avec ses menaces à peine voilées contre P.K. Subban après le premier match de la série et ça s’est poursuivi lorsque la frustration qui s’accumulait a commencé à paraître dans ses interactions avec ses journalistes.

On dit souvent que les victoires règlent tous les problèmes et ça semble être le cas de Cameron présentement. Le coach des Sénateurs était très serein lors de sa rencontre avec les journalistes vendredi midi et il a expliqué cela en disant que toute la pression était sur le Canadien de Montréal.

Cameron a même commencé son point de presse avec une blague en disant qu’il voulait battre le record du gérant des Reds qui a engueulé les journalistes de Cincinnati avec une tirade qui impliquait 77 fucks. L’entraîneur des Sens a également dit, avec un sourire en coin, que le seul impact des séries sur sa vie est le fait qu’il doit se lever plus souvent pendant la nuit pour aller aux toilettes, mais qu’il ne sait pas si c’est à cause des séries ou de son âge.

Lorsque les journalistes lui ont demandé s’il aimait Montréal, le coach a répondu en disant que si Geoff Molson pouvait trouver le moyen de baisser le taux d’imposition, tout le monde voudrait jouer pour le Canadien.

Cette attitude du coach nous rappelle à quel point la victoire de mercredi soir a fait du bien aux Sens. Ils sont relax présentement et ils savent qu’ils peuvent faire peur au Canadien, et ses fans, avec un but rapide dans le 5e match et/ou une victoire dans cette rencontre. Une victoire d’Ottawa vendredi ferait très mal à la confiance de Montréal, donc le coach a probablement raison lorsqu’il dit que la pression est sur le Canadien.

Via Amanda Stein