Dustin Johnson a remporté le U.S. Open malgré l’étrange menace d’un coup de pénalité

Les officiels ont ajouté un peu de suspense au U.S. Open en début de soirée dimanche. Lorsque le meneur, Dustin Johnson, est arrivé au 12e trou, il s’est fait accoster par un arbitre de la USGA qui lui a mentionné qu’il pourrait recevoir un coup de pénalité à cause d’un incident survenu au 5e trou.

Alors que Dustin Johnson pratiquait son coup roulé sur le vert du 5e trou, la balle a bougé, ce qui aurait pu lui coûter un coup si c’était de sa faute. Le mari de Paulina Gretzky a toutefois appelé l’officiel sur place pour lui dire que ce n’était pas lui qui avait causé le mouvement de la balle et l’arbitre était d’accord. Il a donc repositionné sa balle et il a obtenu son par. La direction du tournoi semble toutefois avoir changé d’avis plus tard en regardant la séquence vidéo et c’est à ce moment-là qu’un arbitre est allé voir Johnson pour lui dire qu’ils allaient réviser le tout après la ronde.

Cette révélation ne semble toutefois pas avoir affecté le golfeur américain. Il a gardé le rythme pendant que ses principaux adversaires ont échappé des coups sur les derniers trous d’Oakmont. Son compétiteur le plus féroce, Shane Lowry, s’est notamment enfargé dans les fleurs du tapis avec 3 bogeys consécutifs entre le 14e et le 16e. Scott Piercy s’est aussi planté sur le 18e alors qu’il n’était qu’à 2 coups du meneur. Johnson a concrétisé sa victoire avec un birdie sur le dernier trou pour prendre une avance de 4 coups, ce qui rendait la possible pénalité inutile. Il a tout de même reçu cette punition.

Johnson a donc démontré une force mentale exemplaire pour remporter son premier tournoi majeur même s’il était dans des circonstances extrêmement difficiles et que ça lui en a déjà pris pas mal moins pour échapper ce premier majeur.

Ce qui est ironique, c’est que ça n’aurait pas été la première fois qu’un coup de pénalité aurait dérangé Johnson pendant un tournoi majeur. Il avait manqué la prolongation du championnat de la PGA en 2010 parce qu’il avait déposé son fer dans une trappe de sable qui n’était pas clairement identifiée. Encore pire, celui qui le pourchassait, Shane Lowry, s’est donné un coup de pénalité pour une infraction similaire au 16e trou pendant la 2e ronde.

Les autres joueurs de la PGA n’ont pas aimé le traitement de Dustin Johnson par la USGA et ils ne se sont pas gênés pour le démontrer sur les réseaux sociaux. Alors que le père du petit-enfant de Wayne Gretzky terminait sa ronde, Rory McIlroy, Jordan Spieth et Rickie Fowler ont tous tweeté pour planter l’indécision de la direction du tournoi dans cette situation.

L’incident en question

Les tweets des joueurs en support de Dustin Johnson