Contrat // Comparaison Victor Hedman vs PK Subban

Drama

Le Suédois Victor Hedman a paraphé une entente de cinq saisons d’une valeur de 20M$ cette semaine. Vous me voyez venir? P.K Subban sera joueur autonome avec compensation cet été et Pierre Gauthier aura la tâche de lui accorder un contrat de plusieurs saisons.

Les statistiques peuvent nous faire dire n’importe quoi, mais sont quand même d’une grande utilité alors comparons le premier choix du Lighnting en 2009 au coloré P.K Subban :

Temps de jeu :

P.K Subban joue en moyenne 23 :46 minutes par rencontre pour le 17e rang au total chez les défenseurs. Il devance les Keith, Chara, Bouwmeester et Edler. Hedman est au 81e rang avec une moyenne de 22 :55 minutes par rencontre. Il est situé aussi loin parce que la LNH classe les défenseurs non pas en fonction du temps moyen de jeu, mais du temps total. Hedman n’a joué que 20 matchs depuis le début de la saison.

Avantage Subban

Apport offensif :

Afin de rendre ça équitable, faisons la moyenne de points par matchs pour les deux défenseurs. Subban en totalise – avant le match d’hier face aux Ducks – dix en 24 matchs, pour une moyenne de 0,42 pt/rencontre.

Hedman, de son côté, en a deux en vingt matchs, pour une moyenne de 0,1 pt/rencontre. Notons qu’il en a amassé 26 l’an dernier. Subban est allé en chercher 38.

Avantage Subban

Responsabilité défensive :

Cette fois, si l’on ne se fie qu’aux statistiques, elles peuvent effectivement nous faire dire n’importe quoi. Subban a préservé jusqu’à présent un ratio neutre tandis que son « opposant », Victor Hedman, est à -5.

Mais souvenez-vous du début de saison de Dwayne Roloson qui confondait rondelle et balles de fusil…Ce n’était pas l’idéal pour parfaire son différentiel +/-. D’ailleurs, seulement trois défenseurs réguliers chez le Lightning s’en sont sortis avec un ratio positif (Bergeron,Kubina et Gilroy).

Chez le Canadien, on n’a pas eu ce problème. Parmi les défenseurs ayant à peu près participé à tous les matchs, il n’y a que les deux Suisses qui sont en-dessous de la barre du 0. Diaz est une recrue du hockey nord-américain et Weber fait la navette entre la défense et le quatrième trio alors leurs ratios sont en quelques sortes légitimes.

Objectivement, Hedman est un défenseur bien plus responsable dans sa zone. Il joue plus de manière plus robuste et il est beaucoup moins indiscipliné. Avantage Hedman

Impact

Force est d’admettre que c’est l’aspect le plus difficile à départager. Subban est le général à la ligne bleue quand Markov est blessé. Hedman n’est pas un défenseur qui relance l’attaque, mais il est le prochain numéro un de Guy Boucher. Pour l’instant, on peut croire que c’est Kubina qui occupe cette fonction, mais le Tchèque aura 35 ans cette année et sera joueur autonome à la fin de la saison.

Steve Yzerman le gardera-t-il à Tampa? Il est certain que s’il laisse partir le géant de 6’4’’-258 livres, c’est Hedman qui prendra les bouchées doubles et qui prendra les reines de la défensive floridienne. Markov, de son côté, est bien en selle avec le Canadien et quand il sera de retour pour de bon, le temps de jeu de Subban diminuera considérablement.

À court terme, Hedman sera un défenseur plus important pour son équipe que Subban le sera.

Avantage Hedman

Voilà pour cet exercice tout sauf scientifique. Tout ça n’a rien de vraiment très sérieux, mais parions que son agent utilisera les exemples de Doughty, Myers et d’Hedman quand viendra le temps pour lui de s’asseoir avec Pierre Gauthier.

*

Photo: Ultrawig