Confession de Dominic Moore suite au décès de sa femme Katie Moore

dominic moore - katie moore - credit: pingpong
dominic moore - katie moore - credti: g&m

Le lundi 7 janvier 2013 a été une terrible journée pour Dominic Moore, ce vaillant guerrier qui avait aidé le Canadien à se rendre loin lors des séries de 2009-2010. Sa femme Katie Moore est décédée du cancer à l’âge de 32 ans.

En avril dernier, Dominic Moore avait quitté son équipe lors de la série Sharks-Blues pour être au chevet de son amoureuse. Il n’a pas joué un match dans la NHL depuis. Sa femme Katie Moore devait subir une importante opération à cause d’un rare cancer au foie. Malheureusement, la maladie a eu gain de cause. Cette semaine, le joueur de hockey a discuté de cette situation au journal Globe And Mail.

En lisant ce reportage, j’ai réalisé à quel point l’histoire des frères Moore est triste. Les Moore sont vraiment frappés par la malchance. Pourtant, ils ont commencé la vie avec tellement d’opportunités. Les trois frères Moore (Mark, Steve et Dominic Moore) ont tous les trois joué au hockey et étudié à l’Université Harvard. Mark a choisi le droit au lieu de la NHL, alors que Steve et Dominic sont allés jusqu’au bout. C’est lors de ses études à Harvard que Dominic a rencontré sa femme. Celle-ci jouait au soccer pour l’équipe de Harvard. C’est pour cela que Katie et Dominic habitaient Boston, la ville de leur rencontre. Malheureusement, Steve Moore a vu sa carrière ruinée par un imbécile (Todd Bertuzzi) qui n’a définitivement pas la capacité de suivre un cours à Harvard. Pour Dominic Moore, il a connu une relativement belle carrière dans la NHL, mais celle-ci s’est vraisemblablement terminée lors du décès de sa femme Katie.

Relation Katie Moore et Dominic Moore

katie-moore-dominic-moore

« Elle aurait voulu partager son histoire. Il y a eu beaucoup d’incertitude avec ma carrière. J’ai toujours changé de villes (9 équipes différentes dans la NHL). Elle est ma fondation, ma base. La vie d’un athlète professionnel est presque nécessairement égoïste. Il faut tellement être concentré pour rivaliser à ce niveau. Cela a un impact dans le rôle que les femmes jouent, elle savait que je poursuivais mon rêve d’enfance. Elle n’était pas une de ces femmes à siéger dans la salle des blondes. Elle était toujours dans les gradins. »

Traitement de Katie Moore

« Elle n’a eu aucune hésitation. Elle était incroyable, elle avait imité l’attitude positive de son père, décédé inopinément un an plus tôt. Comme c’était un cancer qui n’avait pas un traitement de chimiothérapie spécifique, elle devait subir des essais expérimentaux. Je voulais juste rentrer à la maison avec elle. »

Les dernières heures de Katie Moore

dominic moore - katie moore - credit: pingpong

« À la fin, elle était faible, incapable de parler. Quelques heures avant sa mort, j’ai fait un mouvement pour me lever et quitter momentanément. Mais elle me serra la main. Alors, je suis resté assis. Elle est morte avec les yeux ouverts. Elle avait peur que si elle fermait les yeux, elle ne puisse pas se réveiller. Les médecins lui avaient donné des médicaments pour l’aider à dormir, mais ils ne fonctionnaient pas. Elle avait cette force inhumaine. Nous avons eu beaucoup de chance d’avoir la relation que nous avions. Nous avons eu quelque chose de spécial… L’amour pur et dur. Chaque jour, nous étions heureux d’être là l’un pour l’autre. »

*Source: Globe&Mail