Combat // Le goon le plus solide de la KHL: Jonathon Mirasty

Drama
jonathon mirasty

Tiens. Voici exactement ce dont Pierre Gauthier a besoin pour défendre son joueur vedette, son joueur de concession, celui dont le sort de l’équipe repose entre les mains, soit Carey Price. Comme on l’a vu samedi contre l’Avalanche, crasher le filet de Carey Price n’occasionnera aucune réprimande physique de la part du Canadien. Surtout si Yannick Weber se trouve dans les parages. Vous savez de quelle séquence que je parle, right? À force de défoncer Carey Price, un moment donné une jambe va plier dans le mauvais sens du poil et la saison du Canadien sera officiellement scrap. Désolé d’être prophète de malheur, mais j’ai sauté un plomb quand j’ai vu la réaction des joueurs du Canadien samedi soir après qu’un joueur de l’Avalanche ait coupé au filet. À Pittsburgh, si un joueur adversaire crash Marc-André Fleury, il va devoir se payer une visite soit chez le dentiste ou chez le concessionnaire de chaises roulantes. En tout cas, ça me cr*sse à terre que l’organisation du Canadien ne protège pas plus son MVP. Sûrement que tout le monde est trop occupé à discuter du retour de l’orgue au Centre Bell.

En tout cas, lors du combat ici-bas, le joueur canadien du Vityaz Chekhov encaisse 2-3 taloches au visage pendant qu’il enlève tranquillement son casque avec le sourire fendu jusqu’au oreilles (sa marque de commerce) pour ensuite passer le K-O à son adversaire. Les gens de Sorel-Tracy doivent bien connaitre Jonahon Mirasty puisqu’il a obtenu plus de 300 minutes de pénalité avec le Mission en 2006-2007.

En terminant, pourquoi la référence à Carey Price dans cet article. Jon Mirasty a joué dans le même club junior que Carey Price. Il a déjà été membre des Tri-City Americans dans la WHL, mais pas à la même époque.