Ce que vous avez (peut-être) manqué dans la semaine 3 de la NFL

Drama

Encore une fois cette semaine, je fais une récapitulation de la semaine 3 dans la NFL, avec les nouvelles importantes, le highlight du week-end, le résumé des 3 meilleurs matchs ainsi que le résultat final de tous les autres rencontres.

 

Nouvelles de la semaine :

-Jerome Simpson, receveur éloigné des Bengals, s’est retrouvé dans le trouble cette semaine. Un paquet qui était livré chez lui a été intercepté par la police parce qu’il contenait 2 livres et demi de marijuana. En cherchant dans sa maison, la police a trouvé 6 autres livres de mari. Le receveur joue a quand même joué, puisqu’il n’a pas été encore été accusé formellement, donc il n’a subi aucune suspension de la ligue.

-Michael Vick fait encore parti de cette partie de la chronique cette semaine. Après avoir joué 1 semaine après une commotion cérébrale, il s’est fracturé ce qu’on appelle la non-throwing hand. Il pourrait manquer entre 3 et 4 semaines et c’est Mike Kafka ou Vince Young qui devrait le remplacer.

Highlight du week-end :

Cette semaine, le video est dédié au match de Calvin Johnson, receveur éloigné des Lions, contre les Vikings. Il fut monumental dans la victoire de son club.

3 matchs divertissants du dimanche :

Patriots-Bills

Ce match là était attendu pour toutes sortes de raisons. C’était le seul match entre deux équipes invaincues. De plus, les Bills n’avaient pas battu les Pats dans leurs 15 derniers affrontements. C’était donc un statement game pour les Bills qui voulaient prouver leur retour parmi les équipes compétitives après plusieurs années de médiocrité. Le match commence sur les chapeaux de roues pour les Pats. Brady complète la possession avec une passe à Wes Welker pour le majeur. Ce dernier sera un problème constant pour Buffalo. À 7-0, l’attaque des Bills embarque sur le terrain pour la première fois, mais sans succès. Au 2e jeu qu’ils font, ils jouent un peu de malchance sur un ballon qui a dévié sur les mains d’un receveur et qui finit sa course dans les mains d’un joueur des Pats. Brady et sa troupe ne perdent pas de temps et ajoutent au score avec un autre touché. Alors que c’est 14-0, les Bills remontent tranquillement le terrain, mais se font encore intercepté. La Nouvelle-Angleterre n’en profite pas et 4 bottés de dégagement s’en suivent, 2 pour chaque équipe. Vers le milieu de la 2e demie, l’attaque des Pats donne un gros coup avec un 3e touché, celui là complété par Rob Gronkowski, qui obtient d’ailleurs son 2e du match. À 21-0, on croirait un bon vieil affrontement entre ces 2 clubs, tout à l’avantage des Pats. C’est à ce moment que l’attaque des Bills a décidé de se réveiller. Une possession orchestrée par Ryan Fitzpatrick, QB des Bills, remet son club dans le match avec 2 minutes à faire à la 1e demie. À 21-7, avec peu de temps à faire à la demie, Tom Brady se fait intercepté par la défensive des Bills, fait très rare dans le cas de Brady. Buffalo aura la chance d’ajouter un placement et ce sera 21-10 à la demie. Au début de la 2e moitié de la partie, Brady se fait encore intercepté par la défense de Buffalo. Les Bills profiteront de ce revirement pour marqueur un touché et ils reviennent à 4 points. Lorsque les Pats reprennent le ballon, ils remontent le terrain sans trop de problèmes, mais sont bloqués près des buts par la défense de Buffalo. Ils devront donc se contenter d’un placement. La fin du 3e quart et le début de 4e sont ponctués de bottés de dégagement jusqu’à ce que Brady se fasse intercepter, pour la 3e fois du match, alors qu’il tentait encore de rejoindre Gronkowski dans la zone des buts. Les Bills profitent du momentum pour égaler marque à 24 avec un peu plus de 10 minutes à faire au match. Lorsqu’il reprend le ballon, Brady manque de chance et atteint un casque avec sa passe qui dévie dans les mains d’un joueur des Bills qui ramène le ballon dans la zone des buts. Buffalo mène donc 31-24 avec 10 minutes à faire. L’attaque des Pats a toutefois l’intention de se racheter et organise une longue possession de 7 minutes qui se termine sur un 4 et les buts avec une passe de Brady à Welker qui est bonne pour égaliser la marque à 31 avec 3 minutes à faire. Les Bills remontent le terrain et pensent même à 1:48, mais le jeu est renversé et on leur donne le ballon à ligne de 3. Cela finira par les avantager puisqu’ils écoulent le reste du match pour réussir un placement avec 3 secondes à faire. Ils réussissent la surprise de la semaine dans un match fort en émotions.

Score final : Bills 34-31 Patriots

 

Lions-Vikings

Les Vikings commencent le match avec le ballon. Leur première possession se termine avec un placement et place Minnesota en avance 3-0. Les Lions ne font rien à leur première occasion et redonnent rapidement le ballon aux Vikes qui ajoutent un autre placement au premier quart. La transition au 2e quart s’effectue avec 3 bottés de dégagement, deux des Lions et un des Vikings. C’est à ce moment là que les Vikes marquent le premier touché du match sur une course d’Adrian Peterson. C’est 13-0 Vikings avec 6 minutes à faire à la première demie. 3 autres bottés de dégagement plus tard, les Vikes ajoutent un touché au score et c’est 20-0 pour le Minnesota pendant que la fiche immaculée des Lions est en danger. La 2e demie commence avec un échange de bottés de dégagement encore une fois. Toutefois, lors de leur 2e possession de la demie, les Lions activent leur jeu de passe et Matt Stafford complète une magnifique passe à Calvin Johnson pour le premier majeur des Lions, 20-7 Vikes. Ces mêmes Vikings ne font rien lorsqu’ils reprennent le ballon. Les Lions, eux, en profitent et vont faire un placement. Ils reviennent tranquillement dans le match avec 3 minutes à faire au 3e quart. La fin de ce quart est ponctuée d’une autre prestation offensive difficile du Minnesota qui ne fait rien de bon depuis la mi-temps. Les Lions, quant à eux, commencent le 4e quart de la bonne façon alors que Stafford rejoint encore Johnson pour le majeur et c’est 20-17 pour le Minnesota. Après un bon retour de botté d’envoi, les Vikes décident de s’essayer sur un 4e essai au lieu de botter un placement relativement facile. Ils manquent et redonnent le ballon à Détroit. Après une longue possession, les Lions égalisent la marque avec un placement de 50 verges avec 5 minutes à faire. Les Vikings font encore rien à l’attaque à leur possession subséquente et redonnent le ballon aux Lions. Ces derniers inscrivent un placement et prennent les devants 23-20 avec 2:30 à faire. Les Vikings ont un petit sursaut d’orgueil et vont marquer un placement qui égalise la marque avec 1 minute à faire au temps règlementaire. Les Lions ne font rien et nous irons donc en prolongation. Détroit commence avec le ballon et ne niaise pas trop avec leur possession. Avec moins de deux minutes écoulées à la prolongation, ils marquent le placement victorieux. Tout un retour pour une équipe qui perdait par 20 points à la mi-temps.

Score final : Lions 23-20 Vikings

 

Texans-Saints

Ce match là s’enlignait pour être un festival offensif avec deux des meilleurs quarts-arrières de la ligue et nous n’avons pas été déçu. Les Texans ont commencé avec le ballon et ont marqué dès leur première possession. Une passe de Matt Schaub à Owen Daniels donnait l’avance 7-0 à Houston. Après un botté de dégagement des Saints, les Texans remontent suffisamment le terrain pour ajouter un placement. La transition au 2e quart se fait avec un échange de bottés de dégagement. À 10-0 Houston, au début du 2e quart, les Saints réagissent avec une course de 30 verges de Darren Sproles bonne pour le majeur. Les Texans répliquent rapidement avec un autre placement et c’est 13-7 au milieu du 2e quart. C’est alors que Drew Brees se fait intercepter et place les Texans en bonne position. Ceux-ci en profitent avec un autre placement qui fait 16-7. Juste avant la fin de la demie, les Saints se rapprochent avec un placement et font 16-10 en faveur de Houston à la demie. Au retour des vestiaires, les Saints commencent avec le ballon et orchestrent une bonne possession qui se termine par un touché de Drew Brees à Robert Meachem. Les Saints prennent leur première avance du match au début de la 2e demie. Les Texans gardent eux aussi le ballon pour un moment, mais ne réussissent qu’un autre placement à la fin de leur possession. 19-17 Houston avec 5 minutes à faire au 3e quart. C’est à ce moment que Brees se fait encore intercepter sur une tentative de longue passe. Les Texans en profiteront avec un touché de Schaub à Casey au tout début du 4e quart. 26-17 Houston. Après un échange de bottés de dégagement, les Saints se rapprochent avec un touché de Brees à Graham. C’est 26-24 en faveur des Texans. À 9 minutes de la fin du match, Schaub se fait intercepter à son tour. Les Saints ne manquent pas cette occasion et marquent, tout en ajoutant une conversion de deux points. C’est 32-26 en faveur de la Nouvelle-Orléans avec 7 minutes à faire. Les Texans profiteront de la chance sur la possession subséquente alors qu’un ballon qui dévie arrive dans les mains d’un de leurs receveurs, Kevin Walter, qui file vers la zone des buts pour le majeur. C’est 33-32 Houston avec 4 minutes à faire. 2 minutes plus tard, les Saints marquent sur une couse de Mark Ingram et ajoute une autre conversion de 2 points qui fait qu’ils ont l’avance d’un touché avec 2 minutes à faire. Leur défense s’occupera du reste en bloquant la possession de la dernière chance des Texans.

Score final : Saints 40-33 Texans

 

Autres résultats finaux :

Panthers 16-10 Jaguars

49ers 13-8 Bengals

Browns 17-16 Dolphins

Giants 29-16 Eagles

Titans 17-14 Broncos

Raiders 34-24 Jets

Chargers 20-17 Chiefs

Ravens 37-7 Rams

Packers 27-17 Bears

Seahawks 13-10 Cardinals

Buccaneers 16-13 Falcons

Steelers 23-20 Colts

Cowboys-Redskins (20:30 TSN)