Ce que vous avez manqué de la semaine 1 dans la NFL

Drama

Cette saison, chaque lundi paraitra une article sur ce que vous avez peut-être manqué dans la dernière semaine du côté NFL. Nous aurons donc pour vous les nouvelles principales de la semaine, le plus gros highlight, le résumé des 3 plus gros matchs de la semaine, et bien sur, le résultat de tous les matchs joués avant lundi.

Nouvelles de la semaine :

-LA nouvelle de la semaine est certainement la blessure à Peyton Manning qui pourrait lui faire manquer la saison au complet (le meilleur scénario indique une absence de 3 mois). Manning a subi une opération cette semaine après un processus de guérison qui était trop lent et inefficace. Il faut dire qu’une blessure dans la région du cou ne doit pas être prise à la légère. Les Colts se sont d’ailleurs fait ramassés dimanche sans leur quart-arrière élite.

-Il y a également eu 3 grosses signatures de contrat cette semaine avec Adrian Peterson, Jason Witten et Troy Polamalu qui ont tous signé une extension de contrat. Peterson a signé un contrat d’une valeur de 100 millions sur 7 ans, dont un montant de 36 millions qui est garanti. Il faut se rappeler que dans la NFL, le montant total du contrat n’est pas garanti, donc un joueur peut se faire couper et ne plus être payé, seul le montant garanti lui sera du. Pour Witten, on parle de 5 ans et de 37 millions, dont 19 garantis. Finalement, Polamalu a resigné avec les Steelers pour 3 ans et 9 millions annuellement.

Le vidéo du week-end :

Cette semaine, je vous offre deux vidéos. Le premier est un remix fait par le DJ Steve Porter qui se spécialise en Autotunes et qui met en musique les paroles. Pour ESPN, il a fait un remix de tout ce qui s’est dit pendant le lock-out et le camp d’entrainement cette année. Le résultat est intéressant. Le deuxième vidéo est le vrai highlight de la fin de semaine côté football alors que Ted Ginn Jr a confirmé la victoire de son équipe au 4e quart avec deux retours de botté pour des touchés en moins d’une minute.

Remix Steve Porter

Ted Ginn Jr

Les 3 matchs enlevants hebdomadaires :

Saints-Packers

Les Packers ont commencé ce match là en feu. Ils ont marqué un touché à leur première possession, et ce en moins de 5 minutes, Aaron Rodgers étaient d’ailleurs 5 en 5 sur cette séquence et il ne faisait que commencer. On ne peut pas dire la même chose des Saints qui échappent le ballon à leur première possession et donne le ballon à l’attaque des Packers avec un terrain court à faire. L’attaque de Green Bay répond à l’appel et c’est rapidement 14-0. Les Saints ne sont toutefois pas considérés comme une machine offensive pour rien. Ils répliquent aussitôt avec un drive parfaitement orchestré par Drew Brees. Ils reviennent à un touché d’écart. Les Packers ne se laissent pas intimider et reviennent avec un autre touché, la troisième passe de touché du premier quart pour Aaron Rodgers fait 21-7. Alors que c’est 21-10 au deuxième quart, l’électrisant Darren Sproles ramène un botté de dégagement pour un touché et les Saints ne sont plus qu’à 4 points. Toutefois, le Pack n’a pas dit son dernier mot et fabrique une possession de 14 jeux pour marquer le touché. Ce sera donc 28-17 à la demie en faveur de Green Bay. Au troisième quart, après un placement des Saints, la recrue Randall Cobb, qui avait déjà un catch pour le touché à son actif, a ramené un botté d’envoi pour le touché. Les Saints ne baissent pas la tête et réplique avec un touché après une courte possession de 3 jeux. Ils se retrouvent alors à 8 points du Pack, toujours au 3e quart. Après un arrêt impressionnant de son unité défensive en fin de 3e quart, Aaron Rodgers remonte tranquillement le terrain pour que son attaque marque encore un touché. À ce moment, les Saints accusent 15 points de retard. Alors qu’il reste 2:15 au match, les Saints réduisent l’écart à 8 et auront une dernière chance de revenir dans le match. L’attaque de la Nouvelle-Orléans remonte jusqu’à la ligne de 1 où ils ont une dernière chance de faire un touché, mais la ligne défensive de Green Bay dit non et les Packers gagnent ce match incroyable.

Score final : Green Bay 42-34 Saints

Vikings-Chargers

Les Chargers ont recommencé l’année là où ils avaient laissé  l’an dernier, c’est-à-dire avec des unités spéciales horribles. Le premier jeu du match est un retour de botté d’envoi des Vikings pour un touché. Du côté des Vikings, la première passe tentée par McNabb avec sa nouvelle équipe a été interceptée. Les Chargers en ont profité pour égaler la marque. C’était donc 7-7 très tôt dans le match, mais le reste du premier quart est plutôt tranquille. Au début du 2e quart, les Vikings enchaine rapidement un placement et un touché, ce dernier a été rendu possible par une course incroyable d’Adrian Peterson. Les Chargers ont raté quelques opportunités dans le 2e quart, notamment une passe trop longue pour Vincent Jackson qui était fin seul dans la zone des buts. C’était donc 17-7 en faveur des Vikings à la demie. En revenant de la demie, les Chargers n’ont pas tardé à marquer alors qu’ils inscrivent leur 2e touché après un drive de 5 minutes. Le reste du quart a appartenu à la défense alors que même un ailier défensif des Vikings, Jared Allen, a réussi à intercepter Phillip Rivers en fin de 3e quart. Toutefois, l’attaque des Vikings n’a rien fait de bon du reste de la partie. D’ailleurs la défense des Chargers a très bien fait, et on n’a qu’à regarder les statistiques de Donovan McNabb pour s’en convaincre alors que celui-ci a été limité à 39 verges durant toute la rencontre. Heureusement que le Minnessota peut compter sur un bon jeu au sol. Au 4e quart, les Chargers ont tout d’abord égalé la marque avec un placement. Puis, avec un petit plus que 5 minutes à faire au match, ils ont concrétisé le tout avec un touché sur une passe de 19 verges de Phillip Rivers. Les Chargers se tirent donc d’affaire, notamment grâce à une défense particulièrement efficace.

Score final : Chargers 24-17 Vikings

Cowboys-Jets

Ce match là a commencé en lion. Le duo de Tony Romo et Dez Bryant a frappé rapidement alors qu’ils se sont rejoints deux fois en peu de temps pour marquer le premier touché des leurs après moins de 5 minutes. C’est donc 7-0 rapidement dans le match. Le reste du premier quart a été constitué d’un échange de botté de dégagement. Cet échange s’est poursuivi au début du deuxième jusqu’à ce que les Boys fassent un placement avec un petit peu plus de 3 minutes à faire au quart. Cela a semblé réveillé Mark Sanchez puisqu’il organisé une possession de grande qualité qui s’est terminé par une courte passe à Dustin Keller pour le touché. C’était donc 10-7 en faveurs des Cowboys à la demie. Au retour, alors que Dez Bryant est au vestiaire afin de recevoir des traitements, les Boys montent un drive intéressant qui se termine par un gros catch de Miles Austin pour le touché. Les Jets répondront rapidement avec un botté de placement pour se ramener à un touché d’écart. Puis, sur leur possession suivante, les Jets se font intercepter et la défense des Cowboys ramène le ballon à la ligne de 1. Les Boys marqueront au début du 4e quart et c’est maintenant 24-10. Les Jets répondent immédiatement avec une possession où Sanchez rejoint ses deux meilleurs receveurs, Santonio Holmes et Plaxico Burress, dont le dernier pour le touché et New York reste à un touché d’écart. Tony Romo n’est pas en reste alors qu’il rejoint Jason Witten pour 63 verges et cela mène Dallas à la porte des buts. Le seul problème pour les Cowboys est qu’ils ne pourront en profiter alors que Romo perd le ballon en tentant d’y aller pour le touché. Les Jets récupèrent et peuvent se compter chanceux d’éviter le touché. L’attaque de New York remonte tranquillement le terrain, mais un jeu opportun de la défense de Dallas leur fait perdre le ballon alors qu’il reste 6 minutes au match et les Cowboys reprennent possession. Toutefois, la défense des Jets répond encore présent et force l’attaque texane à dégager. Le seul problème est que le botté de dégagement est bloqué par les unités spéciales et ramené pour le touché. Nous avons un match à égalité avec 5 minutes à faire. L’attaque des Boys ne fait pas grand chose après ce touché, mis-à-part écouler du temps, et redonne le ballon aux Jets avec 2 minutes à faire. L’attaque des Jets imite celle des Boys et redonne le ballon à Dallas avec une minute au cadran. À ce moment, le demi de coin des Jets, Darelle Revis, fait le gros jeu et intercepte Tony Romo. Les Jets sont bien placés pour remporter ce match. Avec 30 secondes à faire, le botteur Nick Folk inscrit un placement et place les Jets en avance. Les Boys reprennent le ballon, mais ne font rien et perdent le match.

Score final : Jets 27-24 Cowboys

Résultat des autres matchs:

Steelers 7-35 Ravens

Falcons 12-30 Bears

Bengals 27-17 Browns

Texans 34-7 Colts

Titans 14-16 Jaguars

Bills 41-7 Chiefs

Eagles 31-13 Rams

Lions 27-20 Buccaneers

Panthers 21-28 Cardinals

Seahawks 17-33 49ers

Giants 14-28 Redskins

Patriots-Doplhins (7:00 PM, TSN)

Raiders-Broncos (10:15 PM, TSN)