Ce parc à pénis en Corée du Sud est l’endroit parfait où passer la St-Valentin pour les athlètes olympiques

Drama
Crédit photo - Le parc à pénis de Sinnam en Corée du Sud via travelblog

Avertissement! Ces images ne viennent pas du film SuperBad du kid qui a une dépendance à dessiner des pénis partout. Il s’agit de vraies images prises en Corée du Sud. À environ 1 heure du village olympique, il y a un parc à pénis dans le secteur de Sinnam. Le nom officiel de l’endroit est Haesindang Park. Attention, ce n’est pas une gaffe ou une mauvaise blague d’un artiste de faire des sculptures en pénis; c’est l’intention de la région de rendre honneur aux parties génitales de l’homme. Il y a d’ailleurs plusieurs endroits en Corée du Sud avec des sculptures de zizi, mais le parc Haesindang à Sinnam est le plus gros.

L’histoire derrière ce concept vient de la légende suivante. Il était une fois, un pêcheur qui a laissé sa femme (qui était vierge) sur un rocher pendant qu’il allait travailler. À son retour, sa femme avait disparue et noyé suite à une tempête. Après la tragédie, tous les gens du village étaient incapables d’attraper des poissons. Un jour, le pêcheur a éjaculé dans l’eau et tranquillement pas vite, les poissons sont revenus. Les gens ont cru que la vierge décédée appréciait les organes génitaux masculins. Pour lui faire plaisir, les villageois ont fait plusieurs sculptures en bois phalliques et les poissons ont continué de revenir. Quand même une belle histoire romantique.

Chose certaine, si j’étais un olympien à Pyeongchang en ce moment, c’est clair que j’irais là pour passer la St-Valentin.
 Il faut juste ne pas être complexé par son héritage génétique, car votre compagne pourrait faire d’injustes comparaisons. Je suppose que c’est un parc pour les glands athlètes.

P.-S. Notez qu’il y a un problème de fertilité chez les Sud Coréens avec le plus bas taux de natalité de 1.04 par femme.