Antoine Vermette a été expulsé parce qu’il s’en est pris à un juge de lignes

Drama

On ne pense plus trop à Antoine Vermette maintenant qu’il est avec les Ducks, mais le centre québécois continue d’exceller au cercle des mises au jeu. Avant le match de mardi soir, il avait remporté 62,9% de ces situations, ce qui représente un sommet pour les centres qui ont pris plus de 15 mises au jeu cette saison.

C’est une bonne partie de sa valeur, mais c’est aussi cet aspect du jeu qui pourrait lui coûter cher. Lors de la 3e période du match des siens contre le Wild, le centre de 34 ans s’est mis dans le trouble. Il n’a pas aimé la façon dont le juge de lignes a déposé la rondelle sur la glace et il a exprimé ce mécontentement en donnant un coup de hockey derrière le mollet de l’officiel, qui l’a immédiatement chassé du match.

Au moins, ça n’a pas placé les Ducks en désavantage numérique puisque c’était une simple expulsion. Anaheim a finalement remporté le match 1 à 0 grâce à une performance spectaculaire de John Gibson, qui a effectué 37 arrêts dans cette rencontre.

Comme la ligue prend l’abus de ses officiels au sérieux, ce ne serait pas surprenant de voir le joueur des Ducks manquer plusieurs matchs (selon la catégorie de l’infraction déterminée par les officiels, ça pourrait être une suspension automatique de 3, 10 et 20 matchs). C’est particulièrement vrai après l’incident Dennis Wideman l’an passé alors que les arbitres avaient mis de la pression sur la ligue pour punir correctement le défenseur des Flames. C’est un coup pas mal moins violent, mais l’intention était définitivement plus évidente. Ce sera à suivre au cours des prochains jours.

Le geste d’Antoine Vermette