Anthony Duclair prend le chemin de Chicago

Drama
Embed from Getty Images

Les fans du Tricolore qui voulaient voir Anthony Duclair arriver à Montréal vont être déçus d’apprendre qu’il a échappé à Marc Bergevin. Les Coyotes et les Blackhawks ont conclu un échange incluant l’attaquant québécois de 22 ans qui avait demandé une transaction en novembre. Cette demande est devenue publique la semaine dernière, ce qui a mis de la pression sur le dossier.

Adam Clendening suit Duclair dans l’organisation de Chicago alors que Laurent Dauphin et Richard Panik s’en vont dans l’organisation des Coyotes. C’est un retour de Dauphin chez les Coyotes, eux qui l’avaient repêché en 2013 et qui l’avaient envoyé à Chicago dans l’échange de Niklas Hjalmarsson.

C’est un beau pari pour les Blackhawks qui ont toujours besoin de profondeur et ça adonne que le salaire d’Anthony Duclair rentre parfaitement dans l’espace libre de Chicago sous le plafond salarial avant la transaction. Il ne viendra pas révolutionner leur attaque, mais avec une nouvelle chance dans la ligue, il pourrait mettre en vedette le talent offensif qui a fait son nom dans la ligue. L’attaquant aura certainement la chance de le faire avec les Blackhawks.

C’est un pari pour Chicago, mais en même temps, ils ont besoin que ça fonctionne parce qu’ils occupent présentement la dernière place donnant accès aux séries dans l’Ouest et ils ont autant de points que deux formations qui sont présentement à l’extérieur des séries (les Flames et le Wild). Ils n’ont donc pas vraiment place à l’erreur de ce côté.

En 33 parties avec les Coyotes cette saison, il a récolté 9 buts et 6 mentions d’aide. Ce n’est pas effroyable et il a déjà atteint son total de l’an passé en 58 rencontres, mais on est loin du gars qui avait récolté 44 points, dont 20 buts, à sa première saison en Arizona. S’il réussit à retrouver ce rythme à Chicago, les Hawks viennent de mettre la main sur un joueur qui les aidera énormément.