Andrei Vasilevskiy et les punitions de Lars Eller permettent au Lightning d’égaler la série

Embed from Getty Images

Lors de l’absence de Nicklas Backstrom, Lars Eller a levé son jeu d’un cran avec une production assez impressionnante sur la feuille de pointage. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de rester sur le deuxième trio malgré le retour au jeu du #19 dans le quatrième match jeudi soir. Par contre, Eller est rapidement en train de brûler le capital de sympathie qu’il s’était construit.

L’ancien du Canadien est l’un des principaux responsables pour la défaite des Capitals par la marque de 4-2 contre le Lightning. Cette défaite fait en sorte que cette série est maintenant égale malgré les deux victoires des Caps à Tampa.

Lars Eller s’est mis dans le trouble en prenant les deux seules punitions de Washington lors de cette partie. Ça lui fait maintenant cinq punitions en deux parties. Ce serait toujours un problème, mais c’est encore pire contre le Lightning, dont l’avantage numérique a marqué dans ses neuf derniers matchs.

Ça a encore été un problème jeudi parce que Steven Stamkos a donné une avance de 2-1 aux siens pendant qu’Eller purgeait sa première punition. Le #20 venait tout juste de finir sa deuxième pénalité lorsqu’Alex Killorn a redonné l’avance à Tampa Bay en troisième période avec ce qui allait éventuellement être le but gagnant. Killorn était aussi celui qui avait forcé Eller à se compromettre, donc c’était vraiment un but mérité.

Ceci étant dit, il n’aurait pas pu mériter son statut de héros sans la soirée spectaculaire d’Andrei Vasilevskiy. Le gardien du Lightning a gardé son équipe dans le match lors d’une séquence de plus de 20 minutes de jeu pendant laquelle les siens n’ont pas obtenu de tir au but sur le filet de Braden Holtby. Les Caps ont obtenu 17 tirs pendant cette séquence et ils n’ont marqué qu’une fois. Au total, le gardien de Tampa a enregistré 36 arrêts dans cette partie.

Les deux buts du Lightning rendus possibles par Lars Eller

Une grosse soirée pour Vasilevskiy