Alex Galchenyuk doit jouer plus

Canadiens Drama
Alex Galchenyuk, 1re étoile

Lorsque Claude Julien s’est exclamé:  »Nous devons simplement faire une meilleure job dans notre zone contre la ligne à Galchenyuk, c’est tout! »*,  derrière le banc des Bruins au Centre Bell, cela en disait gros sur la stratégie défensive des Bruins.

Cette phrase a été entendu lors du premier épisode de la série Road to the Winter Classic alors que les Bruins venaient tout juste de prendre les devants 2-1 en troisième période face au CH, le 9 décembre dernier.

Si Claude Julien pense qu’en neutralisant la ligne à Galchenyuk, ses Bruins réussiront à stopper le Canadien en entier, vous pouvez être convaincu que les 28 autres entraineurs de la LNH qui voient les mêmes vidéos du tricolore se disent la même chose.

Alors s’il est si important à contrer pour l’adversaire, pourquoi joue-t-il si peu? Dans la dégelé que les Stars ont fait subir à Montréal samedi dernier, Galchenyuk était sur la glace pour seulement 13:31. Lundi soir à Nashville, le #27 a été le 9e attaquant le plus utilisé de l’équipe, ce qui est ridicule pour une équipe qui en arrache offensivement.

Galchenyuk a une moyenne de 14:39 par match depuis le début de la saison. Aucun des 50 meilleurs marqueurs de la LNH n’a une moyenne de moins de 17 minutes à part Kyle Palmieri qui se pointe au 47e rang. C’est deux minutes et 21 secondes en moyenne de plus qu’Alex par match. Impossible pour le jeune Américain de se justifier offensivement en jouant si peu.

Au cours de la séquence désastreuse de 1 victoire et 8 défaites du Canadien, Chucky a une moyenne d’un peu moins de 15 minutes de jeu par match. Clairement insuffisant pour un joueur qui cause des maux de têtes aux entraineurs adverses.

Lorsqu’une équipe traverse une période difficile, elle doit se fier sur ses meilleurs atouts  pour s’en sortir. Toutefois, ces meilleurs joueurs doivent avoir la chance de sortir leurs coéquipiers du pétrin. Le CH avait une fiche de 7 victoires et 3 défaites lorsque Galchenyuk jouait plus de 15 minutes avant la séquence difficile que le club traverse. Depuis, on a changé ses ailiers à répétition et on l’a même muté à l’aile.

Ne serait-ce que pour déranger le plan de match des équipes adverses ou offrir plus d’espace sur la patinoire à ses coéquipiers qui ne sont pas surveillé d’aussi prêt par les meilleurs effectifs adverses, Alex Galchenyuk mérite de jouer plus.

*14:30 du vidéo de sportsnet