Ailleurs au championnat mondial junior

Drama

Mercredi, il y avait 4 matchs dont celui du Canada qui a déjà été résumé par Nicolas Poulin. Cet article portera sur les 3 autres rencontres de la journée.

États-Unis 1-4 Finlande
Les finlandais ont causé une certaine surprise dans ce match. Ceux qui avaient vu leur premier match contre le Canada ne voyait pas cette équipe allait bien loin, malgré leur potentiel. Un bon jeu de leur gardien de but et un manque d’opportunisme des américains a causé ce résultat. La défense des américains a connu un bon match pendant que le gardien des États-Unis a connu une très mauvaise 3e période.

Petites notes sur le match
-Pour la Finlande, Joel Armia, le joueur choisi tout juste avant Nathan Beaulieu au dernier repêchage, a connu tout un match avec 2 buts. Il a été le joueur le plus dominant en explosant particulièrement en 3e période. Il a marqué, entre autres, le but gagnant tôt en 3e période.
-Les Granlund ont eu un match plutôt tranquille, mais ont fonctionné lorsqu’il fallait en 3e période. Mikael a d’ailleurs marqué le 3e but des siens avec un jeu chanceux.
-Le gardien Sami Aittokallio, de l’Avalanche, n’a pas raté son entrée en arrêtant 38 des 39 arrêts. Il sera fort probablement le gardien partnat du club d’ici la fin de la compétition. Il a offert la meilleure performance dans les filets du tournoi jusqu’à maintenant.
-Pour les américains, John Gibson n’a vraiment pas fait le boulot. Il n’a pas été très occupé dans les deux premières périodes et a souffert lorsqu’il a été mis à l’épreuve. Il a pris une punition en 3e alors que son club était en avantage numérique, c’était alors 1-1. Armia a marqué à 4 contre 4 et ça a complètement changé l’allure du match. Il n’aura pas volé le poste à Jack Campbell.
-Un joueur qui a impressionné pour les américains fut sans aucun doute Jacob Trouba, le défenseur de 17 ans éligible au prochain repêchage. Il fut le 2e meilleur défenseur des siens après Jarred Tinordi, qui a d’ailleurs mérité le titre de joueur du match.
-Le trio Etem-Coyle-Saad a vraiment été le meilleur pour les américains alors que ces trois joueurs continuent leur bon rendement dans cette compétition. Ils sont d’ailleurs les responsables du seul but des États-Unis.
-Le défenseur Derek Forbort a connu un match très difficile, étant débordé à quelques reprises dans le match. Il a un potentiel, mais doit éliminer plusieurs erreurs de son jeu.

Suède 4-3 Suisse (Fusillade)
C’était définitivement une journée propice aux surprises alors que les suisses ont tout donné face aux à la Suède. Les suédois menaient 3-1, mais les suisses sont revenus au score en 3e période avec le support de la foule. Les suédois ont mieux joué comme l’indique la différence de lancers (54-27), mais il faut faire attention à cette statistique puisque les suisses n’ont pas été dominé.

Petites notes sur le match
-Max Friberg a ajouté un autre but pour les suédois en plus d’assurer la victoire des siens en fusillade. Il mène présentement le tournoi avec 5 buts et les Ducks peuvent se féliciter de l’avoir repêcher en 5e ronde en 2011.
-Les Ducks ont un autre bon espoir avec l’équipe suédoise alors que Rickard Rakell a connu un autre solide match pour son club.
-Johann Gustafsson, gardien suédois, a été un peu meilleur dans ce match, mais il est encore inconstant. Franchement, son jeu devra s’améliorer si les suédois veulent le titre.
-Ludvig Rensfeldt connait aussi un bon tournoi. L’espoir des Hawks a maintenant 1 but et 4 passes et est un jouer très important sur l’avantage numérique des siens qui était parfaite dans ce tournoi jusqu’en 2e période.
-Les suisses peuvent dire merci à leur gardien Lukas Meili qui a excellé dans la rencontre avec 50 arrêts sur 54 lancers. Je retiens son arrêt sur Mika Zibanejad avec 10 secondes à faire en prolongation. Un gros arrêt à un gros moment.
-Joel Vermin a évidemment connu un bon match avec ses deux buts. Il a élevé son jeu d’un cran en 3e période et était surement le meilleur joueur sur la glace à ce moment. Il n’appartient à aucune équipe de la LNH à cause de son coup de patin un peu déficient, mais il a définitivement une habilité pour marquer.

Russie 3-1 Slovaquie
Les russes ont mieux joué que les slovaques dans ce match, mais ils ont failli se bruler à force de toujours vouloir faire le beau jeu. Le match était 1-1 après 2 périodes, mais les russes ont marqué rapidement en 3e pour prendre l’avance et ils n’ont plus regardé derrière. Ironiquement, les deux buts des russes étaient sur des jeux simples qui envoyaient tout simplement la rondelle au filet.

Petites notes sur le match
-Evgeny Kuznetsov, capitaine et supposément le meilleur joueur des russes, a été beaucoup moins efficace que ce que la feuille de match indique. Il a amassé 9 lancers au buts, mais ils n’étaient pas menaçants. Il avait de la difficulté à s’établir comme véritable force offensive et cela doit être corrigé rapidement.
-Le trio de « l’Armée Rouge » composé de Gusev-Grigorenko-Kucherov a encore été le meilleur pour les leurs. Kucherov a d’ailleurs marqué le 3e des siens sur un jeu fabriqué par Grigorenko. Kucherov se devait de marquer sur ce jeu puisqu’il a manqué plusieurs occasions tôt dans la rencontre.
-Andrey Makarov a été très bon pour la Russie en arrêtant 31 des 32 lancers qui lui ont fait face. Ceci dit, Vasilevski a été meilleur la veille et je crois qu’il mérite le poste. Il sera intéréssant de voir qui aura la chance de garder les buts jeudi contre la Lettonie.
-Les russes ont vraiment pris l’avantage en 3e période et c’est à se demander si le match de la veille ne commençait pas à se faire sentir chez les slovaques. Ces derniers impressionnent vraiment depuis le début ne seront pas faciles à éliminer.
-Tomas Jurco a encore été le meilleur chez les siens dans ce match, mais il n’a pas été assez bon pour permettre à son club de l’emporter. Il a terminé la soirée à -2. Sa performance fut bonne, mais pas exceptionnelle comme son équipe aurait eu besoin pour battre les russes.
-Les slovaques n’ont jamais battu les russes à ce tournoi, mais ça a passé bien près ce soir.
-Juraj Simboch, dans le filet des slovaques a encore bien fait ce soir. Il a maintenant arrêté 62 des 66 lancers en sa direction depuis le début de la compétition et c’est ce dont son équipe a besoin.
-La défense des slovaques mérite aussi des félicitations pour avoir limiter les chances de marquer des russes au minimum. Il faut mentionner le travail des Marincin, Gernat et Janosik entre autres.
-Dolnik a connu un autre bon match pour les slovaques. Il ne s’est pas inscrit sur la feuille de pointage, mais fait un travail plus qu’honnête. Il donne tout pour son club et est récompensé par le temps de glace. Pourrait très bien marquer un gros but pour son club dans la compétition.

Quelques petites notes sur la journée en général et Canada-République Tchèque
-Brett Connolly a montré dans le match de mercredi qu’il est à sa place dans la LNH. Son but était magnifique et son jeu en général était très bien. Il serait la star de n’importe quelle équipe, mais évolue sur le 3e trio du Canada. Ça en dit long sur l’équipe canadienne.
-Scott Wedgewood mérite le poste de numéro 1 selon mon point de vue. Lorsqu’il garde les buts, il a une confiance incroyable. Ses défenseurs ont tous confiance en lui et en son habilité de faire les gros arrêts. De plus, il est responsable du 2e but des siens avec sa longue passe. Il déborde de confiance et il faut le faire jouer chez les canadiens.
-Petr Mrazek m’a vraiment impressionné pour les tchèques. Il méritait pleinement son titre de joueur du match. Il a tenté de motiver son équipe tout en les laissant dans le match. J’ai adoré son attitude devant le filet, notamment lorsqu’il a arrêté le lancer de punition de Mark Stone. Il voulait être la bougie d’allumage de son équipe, mais cette dernière ne pouvait rien faire.
-Un aspect qui me rend heureux présentement dans le tournoi est l’arbitrage. Les arbitres sont constants et excellents et ils appliquent les règlements à la perfection. Certains de ces règlements sont bizarres à l’oeil de l’amateur de hockey nord-américain, mais il faut admettre que les officiels n’ont rien à se reprocher.
-Finalement, on peut parler de parité de plus en plus dans cette compétition. Il y 5 équipes qui sont clairement au-dessus (Canada, États-Unis, Suède, Russie et Finlande), mais les autres équipes donnent toujours du fil à retordre et peuvent très bien battre les meilleurs clubs s’ils sont pris à la légère. Les seuls qui ont l’air déplacés dans cette division 1 sont les danois, mais les 9 autres équipes peuvent gagner à un moment ou à un autre.

À l’horaire jeudi (heure de l’est):
Canada-Danemark (20:00 RDS2, TSN)
Russie-Lettonie (22:00 TSN2)

Classement des groupes jusqu’à maintenant via TSN:

Crédit photo: François Laplante