Les 8 joueurs que tu vas détester chez les Rangers de New York

henrik lundqvist - rangers - credit: 25stanley


Avec les Bruins de Boston qui sont éliminés et les Rangers de New York qui nous attendent en 3e ronde, c’est le temps de se tourner vers les prochains rivaux du Canadien. Le seul problème, c’est qu’après une série contre Boston, on s’est souvenu à quel point c’est lfun de jouer contre et de battre une équipe que l’on haït.

Malheureusement, on n’haït pas les Rangers. La dernière série entre les deux équipes date de 1996 alors qu’ils nous avait battu en 6. C’était la 1ère série du Centre Molson, mais c’est pas mal la seule chose qu’on va retenir de cet affrontement.

Il y a aussi les histoires de Dominic Moore et Martin St-Louis qui nous donnent juste le goût d’encourager cette équipe. C’est sans parler d’Henrik Lundqvist qui est sûrement un des joueurs les plus aimés de la ligue.

Mais quand même, en séries il faut ce qu’il faut et j’ai décidé de dresser une liste de 7 joueurs des Rangers qu’on peut déjà commencer à haïr. Que ce soit à cause de ce qu’ils ont fait avant la série ou ce qu’ils vont faire pendant, les joueurs qui suivent vont nous faire sacrer au cours des 2 prochaines semaines.

1. Ryan McDonagh #27

ryan mcdonagh - rangers - credit: 25stanley

C’est lui le plus évident. Sa simple présence dans la LNH nous rappelle que sans Bob Gainey qui l’a échangé pour Scott Gomez, Trevor Timmins aurait transformé le meilleur repêchage des dernières années (McDonagh, Pacioretty et Subban ont tous été repêchés par Timmins en 2007) en une base pour une future dynastie.

À la place, on a une bonne équipe pendant que les Rangers ont obtenu leur meilleur défenseur et leur futur capitaine pour un gars dont on va surtout se souvenir pour une année complète sans avoir marqué de but. Le voir exceller à la ligne bleue pendant une série va faire mal et même si notre haine va sûrement être dirigée vers Bob Gainey, on va haïr le fait qu’il est aussi bon que ça.

2. Brian Boyle #22

Brian Boyle est le gars que tous ceux qui appellent Ron Fournier veulent avec le Canadien. L’attaquant de 6 pieds 7 pouces mènent les Rangers avec 46 mises en échec en 14 matchs jusqu’à maintenant en séries. Il mène également tous les attaquants de l’équipe au niveau des lancers bloqués et ce n’est pas un hasard. Boyle fait tout ce qu’il peut pour aider son équipe et souvent ça veut dire sacrifier son corps.

D’ailleurs, Alain Vigneault récompense le travail de son joueur de 4e trio. Boyle est l’attaquant le plus utilisé en désavantage numérique et c’est lui qui aura la tache de stopper l’avantage numérique du Canadien qui est en feu depuis le début de la danse printanière. S’il réussit ça en plus de brasser nos petits attaquants, il a le potentiel de devenir l’ennemi numéro 1 à Montréal. En passant, Boyle est agent libre à la fin de la saison…

3. Henrik Lundqvist #30

henrik lundqvist - rangers - credit: 25stanley

On le sait, Lundqvist est un des meilleurs gardiens au monde. C’est lui qui a amené la Suède en finale de la médaille d’or à Sotchi et c’est grâce à lui qu’on joue contre les Rangers en 3e ronde au lieu des Flyers ou des Penguins. C’est en plein le gars qui peut nous faire comprendre ce que les fans des Bruins et du Lightning ont ressenti lorsqu’ils ont vu leur équipe se buter à Carey Price.

Ceci étant dit, le Canadien a un as dans sa poche pour arrêter le Roi et c’est le Centre Bell. En carrière, Lundqvist a une fiche de 4-5-2 à Montréal. Sa moyenne d’arrêts est de 87,6% et il a une moyenne de buts alloués de 3,87 au Centre Bell. Sa dernière victoire remonte à 2009. Le Canadien a l’avantage de la glace dans la série et en regardant ces chiffres, c’est une bonne nouvelle parce que s’il garde sa forme des séries jusqu’à maintenant, il n’y aura pas beaucoup de buts marqués dans cette série.

4. Benoit Pouliot #67

benoit pouliot - rangers - credit: 25stanley

Pour l’instant, on n’haït pas Benoit Pouliot. Il a quelque peu déçu lors de son passage à Montréal, mais on est passé à autre chose. Ça risque de changer dans cette série. Le 4e choix au total du repêchage de 2005 semble avoir retrouvé ses ailes, lui qui est à égalité pour le 2e rang des pointeurs chez les Rangers en séries.

Pouliot fait partie d’une 3e ligne des Rangers qui a été capitale pour New York jusqu’à maintenant. Je peux vous assurer qu’à au moins un moment dans la série vous allez vous dire ou vous allez entendre « Pourquoi il ne faisait pas ça quand il était à Montréal? ». Il rend de fiers services aux Rangers et il va nous faire suer avec un gros but dans cette série. C’est écrit dans le ciel.

5. Mats Zuccarello #36

Parlant de la 3e ligne, Zuccarello est l’attaquant qui la fait fonctionner. Le petit attaquant est en feu depuis quelques temps et il n’est pas facile à suivre ou à surveiller. C’est un des seuls joueurs de la ligue qui peut faire en sorte que le Canadien ait l’air lent et ça va arriver de temps en temps au cours des prochaines semaines.

J’ai hésité à le mettre dans la liste parce que ce n’est pas lui qu’on va haïr. Ceux qu’on va haïr, ce seront les défenseurs du Canadien comme Emelin, Gorges et Weaver qui vont se faire passer comme des cônes quand le petit norvégien va patiner à pleine vitesse.

6. Rick Nash #61

rick nash - rangers - credit: fb

Depuis le début des séries, personne n’a plus de lancers que Rick Nash dans la LNH (52). Pourtant, l’attaquant des Rangers n’a aucun but et 5 passes en 14 matchs. Comme il est considéré comme un marqueur, les analystes ont décidé de l’étamper avec le statut de chokeux en séries.

Toutefois, avec un nombre de lancers aussi grand que ça, Nash peut éclater n’importe quand. S’il retrouve sa confiance, c’est le genre de gars qui peut nous coller 5-6 buts dans la série. Avec sa réputation de chokeux, ça va rendre fou les fans du Canadien qui ne comprendront pas comment on peut se faire battre par un gars comme ça. Même si la croyance populaire nous dit de le faire, ce serait stupide de le sous-estimer dans cette série.

7. Dan Girardi #5

dan girardi - rangers - credit: 25stanley

Les Rangers ne sont pas reconnus comme les plus robustes de la ligue, mais ça ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas brasser. Dan Girardi est le partenaire de défense de Ryan McDonagh, ce qui veut dire qu’il joue énormément. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour ceux qui veulent passer de son côté, puisqu’il faut payer le prix quand ça arrive.

Girardi est le meilleur candidat pour effectuer une mise en échec controversée dans cette série du côté des Rangers. Même s’il n’en fait pas, il va se mériter sa place dans la haine collective du Québec avec son jeu robuste tout au long de sa série.

Comme vous pouvez voir, il faut aller voir loin pour haïr les Rangers, mais ce n’est rien qu’une série ne peut pas changer. Ce ne sera jamais au niveau des Bruins, mais je serais très surpris si on finissait cette série sans qu’un gars de cette liste devienne un nouvel ennemi du Canadien et de ses fans.

8. Brad Richards #19

shutterstock_111079388

Le meilleur pointeur des Rangers en séries, Richards a le don de lever son jeu d’un cran en séries. Même s’il va sûrement être racheté cet été, l’ancien gagnant du Conny Smythe pourrait jouer un gros rôle pour New York dans cette série.

*Photo Shuttershock de Brad Richards