7 choses dégueulasses sur les Jeux olympiques de Rio 2016

Drama
jeux olympiques - 2016 rio - credit: gg
Crédit photo - TheGuardian

Les Jeux olympiques 2016 de Rio débuteront le 5 aout. Cette semaine, plusieurs scandales ont faire surface dans les médias et au-delà du dopage, le professeur de l’Université d’Ottawa en santé de la population, Amir Attaran, a publié dans le Harvard Public Health Review, que les Jeux olympiques de Rio doivent être déplacés ou carrément annulés tellement la situation est grave. Sur ce voici 7 choses dégueulasses concernant les Jeux de Rio 2016.

1. Qualité de l’eau

Les cours d’eau dans lesquelles les athlètes vont compétitionner sont encore pollués. Les organisateurs avaient déclaré qu’ils allaient tout nettoyer, mais ils ont un peu abandonné le projet. Au moins, ils vont s’assurer de sortir 32 tonnes de poissons morts du Lagoa Rodrigo de Freitas. Les courses d’aviron et de voiliers se déroulent à cet endroit qui est comparable à de l’eau d’égouts. [TheGuardian]

*

2. Risque du Zika

zika-map

Le Zika est le virus qui inquiète le plus pour les JO. Rio est la ville au coeur de cette épidémie avec des milliers de personnes infectés et environ 500 000 personnes la visiteront. Le Zika se transmet par piqure de maringouin ou sexuellement. Il s’agit donc d’un immense risque pour la santé publique, car si les visiteurs deviennent infectés, il pourrait transmettre le virus dans leur pays et ainsi causer une pandémie. [CBC]

*

3. Effet du Zika

Zika-virus

Les femmes enceintes ne devraient absolument pas visiter le Brésil pendant les JO. Un des pires effets du Zika est que les femmes infectées donnent naissance à des enfants avec des têtes étranges et de sérieux dommages au cerveau. Le golfeur australien Marc Leishman a décidé de se retirer des Jeux à cause de sa femme qui a un faible système immunitaire. [BBC]

*

4. Les tricheurs russes

Screen Shot 2016-05-13 at 7.16.14 PM

Si le gouvernement de la Russie s’est arrangé pour distribuer des produits dopants pour les Jeux de Sochi en plus de changer les urines dans les bouteilles de tests, on se demande si on peut leur faire confiance pour Rio. Si le Comité olympique veut passer un message clair afin d’éviter d’autres situations du genre, la Russie devrait être bannie des Jeux de 2016. C’est ce que le Canada demande, mais on sait très bien que ça n’arrivera pas. [TSN]

*

5. Le Gouvernement crosseur

Foto Oficial Presidenta Dilma Rousseff. Foto: Roberto Stuckert Filho.

Par tradition, c’est le chef d’État qui ouvre les Jeux pour son pays. La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, ne devrait pas avoir cette chance. Elle est accusée d’avoir enfreint les règles de l’allocation de dépenses. Elle mentionne qu’elle est victime d’une injustice. Ça va brasser en politique cet été au Brésil. [CNN]

*

6. Les tricheurs du Kenya

Screen Shot 2016-05-13 at 7.26.52 PM

Le Kenya, une puissance en athlétisme, se retrouve au centre d’une controverse de dopage. Depuis 2011, 40 athlètes de ce pays ont testé positifs à une substance interdite. L’agence antidopage du pays est tellement broche à foin que la WADA a décidé de la suspendre. La WADA recommande d’interdire la participation du Kenya aux JO, mais c’est le Comité olympique qui décide. Et aux Jeux olympiques, le dopage c’est comme l’Afrique. Tout le monde s’en cal*sse malheureusement. [Deadspin]

*

7. Infrastructure pas solide

96036607_A-bike-lane-rio-pics-large_trans++eo_i_u9APj8RuoebjoAHt0k9u7HhRJvuo-ZLenGRumA

La construction des installations est assez sketch. Deux personnes sont mortes à la fin du mois d’avril lorsqu’un pont pour cyclistes s’est effondré dans l’océan. Ce pont avait été terminé d’être construit en janvier au cout de 12.7M$. [Telegraph]

***

Même si tous ces éléments sont inquiétants (surtout le Zika), je suis certain que les Jeux de Rio 2016 nous feront vivre des beaux moments grâce aux performances uniques des athlètes. Je trouve cela juste poche de voir une si belle compétition qui rassemble des milliers d’athlètes « propres » se faire salir par une poignée d’arnaqueurs.