Christophe Perreault

Des joueurs des Sens se sont faits prendre à planter Martin Raymond avec une caméra cachée

Embed from Getty Images

La saison de misère des Sénateurs s’est poursuivie lundi soir alors qu’une vidéo captée par un chauffeur Uber mettant en vedette plusieurs joueurs de l’équipe s’est retrouvée sur le web. On y retrouve Matt Duchene, Chris Tierney, Thomas Chabot, Chris Wideman, Colin White, Dylan DeMelo et Alex Formenton, qui a été renvoyé dans le junior depuis ce temps-là.

Cette vidéo a été tournée le 29 octobre alors que l’équipe était en Arizona. Le gros problème du vidéo, c’est qu’ils plantent Martin Raymond, qui s’occupe notamment du désavantage numérique de l’équipe. Il y a certainement des discussions plus incisives qui ont lieu à travers la LNH, mais malheureusement pour toute l’organisation des Sénateurs celle-là a été filmée et publiée à leur insu.

C’est Matt Duchene qui a lancé la discussion en mentionnant que Raymond était le premier entraîneur à avoir le pire avantage et désavantage numérique dans la même année du calendrier. Par la suite, les joueurs ont critiqué ses méthodes d’apprentissage, Duchene mentionnant même qu’il n’écoutait plus dans les rencontres depuis trois semaines parce qu’il ne changeait rien. De leur côté, Wideman et Chabot ont dit ne pas aimer ses questions dans ces rencontres.

Ultimement, la conversation en tant que telle n’est pas si problématique puisqu’ils sont loin d’être les premiers joueurs à chialer sur un entraîneur dans l’histoire du hockey. Le vrai problème, c’est qu’elle soit devenue publique et ça montre à quel point la vie privée de ces gars-là est rendue quasi-inexistante.

C’est une autre tuile qui s’abat sur la tête des Sénateurs alors qu’ils n’en avaient pas besoin et on peut dire la même chose du personnel d’entraîneurs, qui n’a pas nécessairement la meilleure sécurité d’emploi de la LNH présentement. Guy Boucher se retrouve constamment parmi les favoris de Mise-O-Jeu pour être le prochain entraîneur renvoyé et comme Raymond est son acolyte de longue date, ce ne sera pas sa séquence vidéo préférée.

Quelques Sens se plaignent de Martin Raymond

La réponse officielle des Sénateurs