Waite n’a aucun doute sur Price

Canadiens
Crédit photo - Getty Images

Le 25 novembre dernier, un sort terriblement malheureux s’abattait sur le Canadien. Alors que Montréal menait 2 à 0 face aux Rangers de New York au Madison Square Garden, Carey Price, le gardien étoile de l’équipe, se blesse sérieusement au genou droit. Ce soir-là, le cerbère de 6 pieds 3 pouces jouera son 12eme et dernier match de sa très courte saison. S’en suit la descente aux enfers du Canadien, qui ne participera pas aux séries éliminatoires, 4 ans après avoir raté son dernier bal printanier, dans la LNH.

Mais l’entraîneur des gardiens de but du Canadien, Stéphane Waite, n’a plus aucun doute sur la santé de Price. Dans une entrevue avec RDS, Waite assure que son joueur est bel et bien rétabli à 100 %, qu’il travaille actuellement très fort pour la Coupe du Monde, et affirme qu’il sera présent avec équipe Canada, durant le tournoi qui se déroulera à Toronto du 17 septembre au 1er octobre :« Je ne suis pas docteur, mais tout ce que je sais, c’est que sur la glace il était parfait. Il est 100 % rétabli. On est content et notre personnel médical a fait tout un travail avec lui pour le ramener au top. Ce n’est plus une inquiétude, il est prêt à repartir […] C’est certain qu’il est là. Il est prêt pour ça. Il s’entraîne très fort cet été».

Carey Price s’est déplacé à Montréal quelques jours, cet été, pour vérifier avec Stéphane Waite si tout était en ordre, au niveau de son genou : « On l’a poussé jusqu’au bout. On a fait des exercices intenses. On a répété le même genre de mouvement (qui avait causé sa blessure). Ce côté-là lui a fait du bien mentalement et il sait maintenant qu’il peut passer à autre chose ».

Waite a également discuté de la situation des gardiens dans l’organisation Montréalaise, avec la chaîne sportive. Avec 5 gardiens, on peut dire qu’il n’y a plus de places chez le Bleu Blanc Rouge, à ce poste. Le Canadien a signé Al Montoya, le 1er juillet dernier, pour un contrat d’une saison. L’explication de l’ancien entraîneur des gardiens de buts des Blackhawks est simple : le Tricolore ne peut se permettre de se retrouver dans la même posture que l’année dernière. Même si l’équipe est très satisfaite de la progression de Condon, l’athlète de 6 pieds 2 pouces devra se battre contre Montoya, pour garder sa place de gardien substitut avec le Canadien. Fucale et Lindgren, quant à eux, continueront leur apprentissage chez les professionnels, dans la LAH, avec les IceCaps.

Le Tricolore va sans doute devoir essayer d’échanger Condon. La franchise montréalaise ne peut pas avoir 3 gardiens de but dans la LNH, ça n’a pas de sens. Et si la direction du club décidait de descendre le joueur originaire de Holliston dans le Massachusetts, avec les IceCaps, cela s’entacherait aux développements de Fucale et de Lindgren, évidemment. Quoi qu’il en soit, Marc Bergevin fera face à un casse-tête, en septembre prochain, lors du camp d’entrainement de l’équipe.