Une victoire chanceuse signée Price et Subban

pk subban carey price - twitter - credit: ford

Hier soir, le Canadien de Montréal a battu les Sénateurs d’Ottawa par la marque de 5-4 en prolongation. Il aura fallu une performance extraordinaire de Carey Price pour obtenir ces 2 points parce que le Canadien s’est fait dominer comme jamais cette année.

Toutefois, Carey n’est pas le seul à avoir permis au Canadien de gagner cette rencontre. P.K. Subban a marqué le but gagnant en prolongation, mais ce n’est pas tout ce qu’il a fait dans ce match. Le gagnant du trophée Norris a très bien joué pendant la rencontre et dans un match comme celui de jeudi soir, c’est pratiquement un miracle.

En effet, le défenseur a non seulement terminé le match avec le but gagnant, mais aussi avec un différentiel de +1, 3 lancers, 2 mises en échec et plus de 27 minutes de temps de glace. Là où il s’est le plus démarqué toutefois, c’est au niveau de la possession de rondelle.

Subban a terminé la rencontre avec un Corsi de 49 %. Ce n’est pas incroyable de voir que lorsque le défenseur était sur la glace, le CH lançait aussi souvent que les Sénateurs. Toutefois, là où ça devient impressionnant, c’est lorsque Subban était au banc des joueurs.

Lorsque P.K. n’était pas sur la glace, le Canadien a maintenu un Corsi de 25 %. C’est donc dire que quand Subban jouait, le Canadien était au niveau des Sens à 5 contre 5 alors que quand il se reposait, Ottawa avait 3 tentatives de lancer pour chaque tentative du tricolore.

Cette différence est énorme et nous prouve à quel point Subban est important sur cette ligne bleue, particulièrement lorsqu’on le jumelle à Markov comme ce fut le cas de temps en temps contre Ottawa. Ça nous prouve aussi que les autres défenseurs ont été minables jeudi soir.

Pour vous donner une idée, la pire équipe de la ligue au niveau du Corsi (Buffalo) est à 42,5 %. C’est 17,5 % de mieux que le Canadien sans Subban contre les Sénateurs. Le 25 % du CH est aussi 13 % plus bas que celui du pire défenseur de la ligue depuis le début de la saison pour cette statistique (Douglas Murray à 38,8 %). On n’est pas loin du jamais vu dans ce cas-ci.

Heureusement, ce n’était qu’un match et le tricolore a été assez chanceux pour quitter avec la victoire.