Une prolongation de contrat de quatre ans pour Paul Byron

Embed from Getty Images

En fin d’avant-midi dimanche, le Canadien a annoncé la signature de Paul Byron à un contrat de quatre saisons. Celui-ci aura un impact de 3,4 M$ sur la masse salariale. L’attaquant de 29 ans allait devenir agent libre sans compensation à la fin de la saison et il était probablement le plus gros dossier du Tricolore à ce niveau pour l’été prochain. Les autres agents libres de Montréal pour 2019 sont Tomas Plekanec, Jordie Benn et Antti Niemi.

C’est une bonne augmentation salariale pour celui qui gagnera 1,2 M$ cette année. Il gagnera 4 M$ lors de la première saison de l’entente et il s’est protégé contre des possibles arrêts de travail avec des salaires inférieurs (2,8 M$) pour les saisons 2020-21 et 2022-23. Il gagnera également 4 M$ lors de l’autre année de cette prolongation de contrat.

C’est toujours effrayant de payer à long terme un gars qui aura 30 ans lors du début du contrat, d’autant plus qu’on parle d’un joueur qui s’est relativement récemment établi comme un régulier dans la LNH. Par contre, Paul Byron a montré qu’il le méritait au cours des dernières années, fracassant la barre des 20 buts lors des deux dernières campagnes en plus d’accumuler un total de 88 points pendant cette période de temps. C’est un ailier de milieu d’alignement qui rend de précieux services sur le désavantage numérique est c’est un bel exemple pour les jeunes que Montréal voudra développer pendant la durée de cette entente.