Un coach de la LNH croit que Michel Therrien est le meilleur cette saison

En début de soirée lundi, Bob McKenzie a publié un sondage pour lequel il a obtenu des réponses de la part de 24 des 30 entraîneurs-chef de la LNH. Cet exercice est habituellement intéressant pour les fans du Canadien puisque Carey Price domine souvent lorsque l’informateur demande aux coachs qui a été le meilleur gardien cette année.

Ce n’est toutefois pas le cas cette saison alors que Carey a pris le 3e rang avec 2 votes. Il a terminé à égalité avec Braden Holtby alors que les deux seuls autres cerbères qui ont reçu des votes les ont devancé assez facilement. Il s’agit de Sergei Bobrovsky qui a gagné cet exercice avec 13 votes tandis que Devan Dubnyk a terminé au 2e échelon avec 7 mentions.

Price a reçu autant de votes que Shea Weber dans la question du meilleur défenseur cette saison. Par contre, contrairement à Price, ces 2 votes ont permis au #6 de prendre la 2e place. C’est ainsi à cause de la domination de Brent Burns, qui a récolté 19 des 24 votes. Victor Hedman, Erik Karlsson et Ryan Suter ont aussi obtenu un vote.

Le seul joueur à avoir reçu autant de votes que Burns est Auston Matthews dans la question de la recrue de l’année. Laine a été nommé 4 fois alors que Werenski a reçu une mention.

L’entraîneur du défenseur des Jackets a toutefois très bien fait dans cet exercice. En effet, John Tortorella est l’entraîneur de l’année selon 14 des 24 coachs questionnés par McKenzie. Bruce Boudreau vient au 2e échelon avec 6 votes alors que 4 autres entraîneurs ont été mentionnés à une reprise (Bill Peters, Joel Quenneville, Todd McLellan et… Michel Therrien).

Ce n’est qu’un vote pour Michel Therrien, mais comme il vient d’un de ses pairs, c’est quand même bon de souligner que quelqu’un pense qu’il fait le meilleur travail dans la LNH cette saison. Ce n’est probablement pas vrai, mais le simple fait qu’il puisse être dans la conversation sans que ce soit ridicule montre à quel point une première place dans l’Atlantique peut faire du bien à la perception du travail d’un coach.