Un 15e choix de repêchage, qu’ossa donne ?

Canadiens
Crédit photo - Capture d'écran Twitter

La logique a été respectée pour le Canadien mardi, lors de la loterie du prochain repêchage de la LNH. Le tricolore, qui n’avait que 1% de chances d’obtenir le premier rang, a récolté la 15e sélection.

Un 15e choix, c’est clairement moins excitant que de parler dans les 10 premières équipes, mais ça peut néanmoins permettre de repêcher parfois des joueurs intéressants.

L’an dernier, les Panthers avaient réclamé l’ailier russe Grigori Denisenko. Il est encore tôt pour déterminer s’il s’agissait d’une bonne sélection ou non.

En 2017, les Golden Knights de Las Vegas avaient repêché Erik Brannstrom. Le défenseur suédois a été la pièce maîtresse pour les Sénateurs dans la transaction qui a envoyé Mark Stone à Vegas. Cette saison, il a récolté 32 points en 50 matchs dans la AHL.

Lors du repêchage de 2016, le Wild a parlé au 15e rang et a réclamé l’attaquant américain Luke Kunin. Ce dernier a récolté 17 points en 49 rencontres cette saison au Minnesota.

En 2015, les Bruins ont sélectionné Zachary Senyshyn au 15e rang. L’attaquant ontarien a passé les deux dernières saisons dans la AHL. Il a récolté 50 points en 129 matchs avec les Bruins de Providence. Cette saison, l’ailier droit a disputé deux matchs avec le grand club et inscrit 1 but.

 

Dylan Larkin

C’est à partir de 2014 que ça commence à devenir intéressant. En effet, il y a 5 ans, les Red Wings ont sélectionné Dylan Larkin au 15 échelon.

L’attaquant américain a inscrit 23 buts et 23 passes à sa saison recrue. Après un passage à vide en 2016-2017, il vient de connaître deux bonnes saisons (63 pts en 2017-2018 et 73 pts en 2018-2019).

 

Ryan Pulock

Ryan Pulock a été le 15e joueur repêché en 2013. Le défenseur a déjà disputé 166 matchs en carrière avec les Islanders. Il a beaucoup progressé au cours des deux dernières saisons.

En 2017-2018, il avait terminé avec 32 points et un différentiel de -4. Cette saison, Pulock a récolté 37 points, mais surtout il a conservé un différentiel de +21.

 

Cody Ceci

Sélectionné au 15e échelon en 2012, Cody Ceci a fait sa niche en tant que défenseur défensif au sein des Sénateurs.

L’Ontarien a déjà cumulé 440 parties dans la LNH durant lesquelles il a récolté 118 points. Cody Ceci a été le 2e joueur le plus utilisé par les Sens cette saison, avec un temps de jeu moyen de 22 minutes, 34 secondes par rencontre.

Il a récolté 26 points en 74 matchs cette année.

 

J.T. Miller

En 2011, les Rangers ont jeté leur dévolu sur J.T. Miller au 15e rang du repêchage. L’attaquant originaire de l’Ohio a disputé jusqu’à présent 435 matchs dans la LNH. Il a été échangé au Lightning l’an dernier et depuis, il a récolté 65 points en 94 matchs à Tampa. On pourrait le qualifier d’attaquant de soutien de grande qualité.

 

Derek Forbort

Ce nom ne vous dit probablement rien, mais Derek Forbort a fait sa niche à Los Angeles depuis que les Kings l’ont réclamé au 15e rang en 2010. Le défenseur de 6 pieds 4 et 219 livres vient de disputer les trois dernières saisons au complet avec les Kings.

Sa récolte de 52 points en 255 matchs n’est certes pas étincelante, mais cette saison, il a été le 4e défenseur le plus utilisé à L.A., avec un temps de jeu moyen de 20 minutes, 24 secondes.

 

Peter Holland

En 2009, les Ducks ont sélectionné Peter Holland au 15e échelon. L’attaquant ontarien n’a jamais vraiment réussi à faire sa place dans la LNH, sauf peut-être de 2014 à 2016 avec les Maple Leafs.

Plus souvent qu’autrement, il a fait la navette entre la Ligue nationale et la Ligue américaine. Il a d’ailleurs disputé 20 matchs avec le Rocket de Laval la saison dernière. Cette année, il a uniquement joué pour les clubs-écoles des Rangers et des Blackhawks.

 

Quelques bons joueurs repêchés au 15e échelon

  • 2004 – Alexander Radulov
  • 1996 – Dainius Zubrus
  • 1991 – Alexei Kovalev
  • 1987 – Joe Sakic
  • 1981 – Al MacInnis