Trois serveurs congédiés par la Taverne 1909 du Canadien disent avoir été victimes de racisme

Canadiens

Ça brasse chez le Canadien ces temps-ci et pas seulement au Centre Bell. L’établissement 1909 Taverne Moderne est dans l’eau chaude alors que trois-ex-employés ont porté plainte auprès de la Commission des droits de la personne. Terry Ngala, Fahmida Khadun et une femme prénommée Whitney ont été congédiés entre le 13 et le 15 janvier. Dans une entrevue accordée à CBC, tous les trois affirment n’avoir obtenu aucun motif valable de la part du restaurant pour lequel ils travaillaient depuis son ouverture officielle en octobre dernier.

Ils affirment que le gérant du resto aurait simplement dit que leur éthique de travail et leur apparence n’étaient pas satisfaisantes. Or, les trois employés mis à la porte faisaient partie des cinq seuls, parmi la vingtaine de serveurs, à provenir d’une minorité visible. Les deux qui restent sont francophones, alors que Terry, Whitney et Fahmida sont anglophones.

Pour expliquer leur congédiement, le gérant leur aurait cité deux employés blancs et francophones comme des modèles à suivre. Pourtant, les trois ex-employés affirment qu’ils n’ont jamais fait l’objet d’aucune plainte et qu’ils soignaient leur apparence en tout temps. Ils sont convaincus que le racisme est la seule explication possible pour leur renvoi.

La Taverne 1909 appartient conjointement au Canadien et à la compagnie de restauration Cara. Contacté par CBC et La Presse, le directeur des opérations de l’établissement, Otman Amer, a répondu qu’il prenait ses accusations très au sérieux. Il promet de mandater une enquête indépendant pour faire la lumière sur cette histoire.

Les trois employés renvoyés espèrent obtenir des excuses formelles et des explications. Cependant, ils affirment ne jamais vouloir retourner travailler pour ce restaurant.

 

Via CBC et La Presse