Le temps de jeu de Victor Mete est en chute libre…

Canadiens
Embed from Getty Images

Victor Mete ne fait pas autant d’erreurs que Jeff Petry, Jordie Benn, Joe Morrow et Brandon Davidson eu pu commettre depuis le début de la saison. Pourtant, le jeune de 19 ans est (très) peu utilisé par le pilote du CH, Claude Julien.

Il est toutefois important de préciser qu’entre autres Petry s’est replacé dernièrement.

Pour en revenir à Mete, il n’a obtenu que 6:02 de temps de glace face aux Blue Jackets de Columbus. Il a été le joueur des Canadiens le moins utilisé contre les hommes de John Tortorella.

Il n’a enregistré aucun tir au but cadré pendant le match. Évidemment, il n’a pas eu beaucoup de présences, donc c’est « assez normal ».

Depuis quelques parties, Mete a vu son temps de jeu être réduit considérablement. Est-ce qu’il s’agit d’un signe qu’il sera renvoyé dans les juniors? Peut-être.

Avec l’insertion de David Schlemko – lui qui fera ses débuts avec le CH – cette semaine et le retour éventuel de Shea Weber, blessé au bas du corps, il y aura trop de défenseurs à la ligne bleue des Canadiens.

Le choix de quatrième ronde du Tricolore en 2016 pourrait alors être l’arrière qui écopera.

Le temps de glace des défenseurs
Match Canadiens vs Blue Jackets

Jeff Petry : 28:55
Karl Alzner : 25:21
Jordie Benn : 22:19
Joe Morrow : 18:24
Jakub Jerabek : 15:07
Victor Mete : 6:02

***

Les Canadiens fouleront la surface glacée vers 11 h 30 pour un entraînement au Complexe sportif Bell de Brossard. Ils se prépareront pour leur confrontation face aux Sénateurs d’Ottawa qui aura lieu au Centre Bell mercredi soir.

Ce sera intéressant de voir si Shea Weber, lui qui a raté les quatre derniers matchs des siens, sera en mesure de patiner avec ses coéquipiers.

Également, Ales Hemsky, affaibli par des symptômes de commotion, rejoindra-t-il ses acolytes? Il a patiné lundi matin tandis que les joueurs du club montréalais ont obtenu congé d’entraînement.

***

Dans la bonne direction

Les Canadiens ont actuellement 6,6 % des chances de prendre part aux séries éliminatoires. C’est peu pour le moment, mais au moins, ça augmente.