Sylvain Lefebvre le prochain entraîneur du CH?

sylvain-lefebvre-bulldogs

sylvain-lefebvre-bulldogs

Hier après-midi, une conversation entre Jeff Marek (Sportsnet) et Elliotte Friedman (CBC) lors du podcast Marek vs Wyshynski est passée sous le radar à Montréal. Ce fut le cas même si elle contenait des informations très intéressantes pour les fans du Canadien.

Dans cette intervention, Friedman a mentionné que le premier nom qu’il a entendu lorsque Bergevin a été engagé a été celui de Sylvain Lefebvre. À l’époque, on savait que Lefebvre n’avait pas l’expérience nécessaire pour être entraîneur-chef de l’équipe, mais qu’il fallait s’attendre à le voir atterrir dans l’organisation du tricolore. C’est ce qui est arrivé alors qu’il a été engagé pour diriger les Bulldogs à Hamilton.

Depuis ce temps là, Lefebvre est vu comme le gars de Bergevin et il est en train d’amasser de l’expérience dans la ligue américaine et c’est tout ce qui lui manquait avant de faire le saut. Certains diront que sa fiche est moyenne et ça nous prouve qu’il n’est pas vraiment un grand entraîneur, mais avec l’équipe qu’il a là-bas, il fait ce qu’il peut.

Selon ce que Marek et Friedman disaient, Lefebvre est le gars de Bergevin et tout ce qui lui manquait c’était de l’expérience. C’est ce qu’il est en train de faire avec les Bulldogs et le jour où Michel Therrien sera renvoyé (ce qui ne devrait pas être sous peu), Lefebvre devra être vu comme un des favoris pour obtenir le poste.

Si l’on se fie à ce que les gars disent, si le renvoi devait survenir en milieu de saison, il ne serait pas surprenant de voir Lefebvre arriver pour prouver qu’il est capable d’être un coach à ce niveau avec un titre d’intérim. Bergevin voudrait alors que cette expérience fonctionne puisque c’est son gars qui est en place. Si ça ne fonctionne pas, Bergevin aura pu donner la chance à son candidat de choix et il aura une 3e chance de trouver son entraîneur avant d’éventuellement perdre son emploi (ce qui ne devrait pas arriver avant 2 ou 3 ans).