La suite des propos de Michel Therrien au 91,9 Sports

Canadiens

Michel Therrien a brisé le silence mardi après-midi lors de l’émission Jean-Charles en liberté sur les ondes du 91,9 Sports.

L’ex-entraîneur des Canadiens est revenu sur son congédiement survenu le 14 février 2017, lui qui était derrière le banc du CH depuis plusieurs saisons. À noter que quelques heures après le renvoi de Therrien, l’organisation montréalais a annoncé l’embauche de Claude Julien.

L’homme de 53 ans a encore une fois été très transparent lors de son entretien avec Jean-Charles Lajoie. Il a parlé entre autres du capitaine du Tricolore Max Pacioretty, du gardien Carey Price ainsi que de l’attaquant Alex Galchenyuk.

Voici les citations en rafale de la deuxième partie de l’entrevue :

Au sujet de Max Pacioretty…

« Pacioretty était le choix des joueurs comme capitaine et nous étions très satisfaits de leur décision. Je connais Pacioretty depuis plusieurs années. Il a l’équipe à cœur et j’ai beaucoup de respect pour lui. »

« Devenir capitaine est un processus. La première année a été difficile et c’est normal, ça vient pas avec un livre. »

« Je ne voulais pas que Pacioretty soit reconnu uniquement comme un marqueur. Il peut amener beaucoup à ton équipe. »

Au sujet de Carey Price…

« Ma relation avec Price a toujours été très bonne. Le gardien est le joueur dont tu t’occupes le moins. »

« C’est pour ça que nous avons des entraîneurs de gardiens, moi je connais pas la technique pour arrêter une rondelle. »

« Je n’ai jamais eu de troubles avec Carey et je ne vois pas pourquoi j’en aurais eu! »

« Ce que je disais aux gens sur la blessure, c’est ce que les médecins nous disaient, nous n’avons pas menti! »

« Carey se donne habituellement 2-3 mois sans patiner, mais il s’est entraîné plus tôt l’an dernier pour la Coupe du monde. »

« Nous en avons profité, il a commencé la saison déjà en forme! Personne ne s’attendait à 10 victoires de suite. »

« Arrivé au mois de décembre, il était fatigué. Avec le recul, aurais-je dû lui donner plus de break? Probablement. »

Au sujet d’Alex Galchenyuk…

« En tant que coach, c’est agréable de prendre un kid de 18 ans et essayer de l’améliorer tous les ans. »

« Galchenyuk avait une belle courbe de progression et c’était agréable de travailler avec lui. »

« On était prêts à vivre avec des défauts au centre, mais après sa blessure, sa condition physique n’était plus pareille. »

Michel Therrien a également indiqué qu’il a rencontré les Panthers de la Floride à une occasion lors du processus d’embauche de l’entraîneur-chef. La direction floridienne a finalement choisi Bob Boughner comme homme de confiance derrière le banc de l’équipe.

« Les Panthers sont une belle équipe. Ça aurait été une belle opportunité. […] Je ne me concentre pas sur l’Europe ou la KHL pour le moment. Je me concentre sur la LNH. »

***

Bravo à Jean-Charles Lajoie et à toute son équipe du 91,9 Sports. Une solide entrevue réalisée avec l’ancien entraîneur-chef des Canadiens de Montréal Michel Therrien. 👍