Six joueurs à surveiller au camp des recrues du Canadien

Embed from Getty Images

Le camp des recrues commence aujourd’hui à 12h30 avec une pratique au Complexe Bell de Brossard. Bien évidemment, très peu de joueurs qui sont dans le groupe rassemblé par la direction du Canadien ont une chance de percer l’alignement cette année, mais c’est quand même une belle opportunité de voir le futur de l’alignement montréalais.

Il y a des joueurs qui ont plus de chances de faire partie de ce futur et j’ai donc décidé d’identifier six de ces joueurs qu’il faudra suivre tout au long du camp pour voir ce qui se passe avec leur développement.

#46 – Josh Brook, défenseur, 56e choix du repêchage de 2017

Josh Brook n’est probablement pas le nom le plus connu du camp puisqu’il a été choisi entre Ryan Poehling et Joni Ikonen lors du dernier encan amateur. Avec l’absence de Poehling, Brook sera le plus haut choix de ce repêchage présent au camp et comme Ikonen n’y sera pas non plus, le défenseur des Warriors de Moose Jaw sera probablement le représentant le plus populaire du repêchage 2017. Même s’il est six pieds un pouce, Brook est mobile et comme ses 40 points en 69 matchs pour les Warriors de Moose Jaw dans la WHL l’an passé le prouvent, il est capable de produire offensivement. Il a aussi ajouté sept points en sept matchs en séries, donc il est capable de lever son jeu d’un cran lorsqu’il y a de la pression.

#53 – Victor Mete, défenseur, 100e choix du repêchage de 2016

Mete pourrait très bien être le vol du repêchage de 2016 pour le Tricolore. Celui qui a été un choix de quatrième ronde a un potentiel offensif incroyable (44 points en 50 matchs l’an passé) et il risque de le mettre en vedette pendant le camp. Il pourrait aussi faire partie de l’équipe canadienne au championnat mondial junior. Comme il n’est pas nécessairement le plus gros à cinq pieds neuf pouces et 181 livres, ce serait surprenant qu’il fasse le club cette année. Il devrait toutefois avoir un rôle d’importance avec les Knights de London dans la OHL, où il aura un rôle d’assistant encore une fois cette saison.

#58 – Noah Juulsen, défenseur, 26e choix du repêchage de 2016

Juulsen est le seul choix de première ronde qui sera au camp des recrues. Il sera donc l’un des plus gros noms présents et ça devrait être la même chose à Laval cette année. Le camp des recrues est intéressant dans son cas puisque ce sera le début de sa transition entre le junior et le hockey professionnel. Il a joué deux matchs pour les IceCaps en séries l’an passé, mais ça ne compte pas vraiment. On sait que la transition est difficile et un bon camp des recrues serait un pas important pour lui. Ceci étant dit, à cause de son pedigree et de son cheminement, il va y avoir beaucoup de pression sur lui pendant ce camp.

#60 – Simon Bourque, défenseur, 177e choix du repêchage de 2015

Bourque est le quatrième défenseur dans cette liste et comme Juulsen, il devra faire sa transition vers le hockey professionnel cette année. Il est aussi l’un des sept joueurs québécois dans l’alignement du Canadien lors du camp des recrues. Le défenseur de 20 ans vient de connaître une grosse saison dans la LHJMQ (56 points en 59 matchs) pour les Sea Dogs et l’Océanic. Ça fait en sorte que même s’il a été un choix de sixième ronde, il risque d’être l’un des noms les plus publicisés avec le Rocket de Laval.

#70 – Michael McNiven, gardien, agent libre signé en 2015

Après avoir été le gardien de l’année dans la OHL, McNiven tentera de faire sa place dans l’échiquier du Tricolore. C’est difficile de le voir prendre la place de Charlie Lindgren comme partant du Rocket, mais il pourrait certainement lutter avec Zachary Fucale pour le poste de substitut. Ce sera intéressant de voir comment il se séparera le travail avec Antoine Samuel, qui a été invité à ce camp, puisque chaque présence devant le filet sera une opportunité pour lui de prouver qu’il n’a plus rien à apprendre dans la OHL.

#84 – Martin Reway, attaquant, 116e choix du repêchage de 2013

Reway est probablement le joueur le plus intéressant pour moi en septembre. La variance de résultats dans son cas est énorme. Il pourrait avoir de la difficulté à suivre à cause de son année sabbatique suivant sa maladie alors que certains experts le voient comme un candidat surprise pour percer l’alignement régulier du Tricolore. Personnellement, j’ai beaucoup de difficultés à croire qu’il sera capable de faire ça, mais c’est clair que le talent est là et s’il est capable de tout mettre en place, il pourrait en surprendre plusieurs.