Shea Weber manque aux Prédateurs et à David Poile

Canadiens

Depuis le 29 juin dernier – la date de l’échange Subban/Weber- la majorité des experts et amateurs ont dit que Nashville avait gagné la transaction. Le motif le plus récurrent était que Weber ne joue plus son meilleur hockey, alors que Subban, lui, rentrait dans cette période. De plus, tout le monde pensait que Nashville allait alors avoir l’une des meilleurs défenses dans toute la LNH. Ils ont rendu au cours de l’été une défensive des plus dynamiques, en expulsant hors de la ville Weber et Jackman et en ajoutant Subban.

Par contre, force est d’admettre que la situation des Prédateurs n’est pas idéale, mais loin d’être mauvaise. En plus, celui qui a été pour l’instant le joueur le plus utile entre les deux est Shea Weber avec le Canadien. C’est la pierre angulaire de cette équipe, avec Carey Price.

Même David Poile s’ennuie de son ancien capitaine. En affirmant déjà que le #6 du Canadien avait été le joueur le plus important pour l’équipe : «Il a tout fait pour nous. Nous avons vécu plusieurs moments difficiles à Nashville, et nous avions besoin d’une base solide pour notre club. Et Weber nous a donné ça, non seulement à titre de joueur, mais aussi en tant que personne.» Il a ensuite ajouté :«Il nous manque beaucoup. Nous savions que ce serait le cas, car lorsqu’on fait un échange de cette ampleur, cela modifie la façon de jouer de l’équipe, la chimie et la culture de l’organisation. […] J’ai hâte de le revoir jouer, ce sera émotif pour tout le monde y compris pour moi.»

Le DG de l’équipe de la ville du country ne cherchait pas à échanger Weber, mais la situation de Subban à Montréal avec sa clause de non-mouvement qui s’activait bientôt l’a convaincu de le faire. Néanmoins, il ne regrette pas du tout l’échange.

Weber, lui, a confié qu’il aurait voulu rester toute sa carrière avec le chandail des Prédateurs. Il a dit que son but était de ramener une coupe à Nashville, mais que ça n’est pas arrivé.