S’entraîner dans la cour arrière pour environ 100 $, la réalité de Joël Teasdale et Rafaël Harvey-Pinard

Canadiens
Crédit photo - Raphaël Harvey-Pinard – Instagram

La pandémie de COVID-19 complique le quotidien de tout le monde. Les joueurs de hockey ne font pas exception.

Joël Teasdale et Rafaël Harvey-Pinard s’entraînent avec les « moyens du bord » à l’heure actuelle.

Guillaume Lefrançois, de La Presse, s’est entretenu avec les deux joueurs qui seraient censés porter l’uniforme du Rocket de Laval présentement.

Cela dit, en raison du coronavirus, la Ligue américaine de hockey (LAH) ne relancera pas ses activités pour la saison 2020-2021 avant le 5 février prochain.

Teasdale et Harvey-Pinard n’ont pas accès au gymnase où ils s’entraînent habituellement – le Centre Performe Plus – puisque celui-ci est situé dans une zone rouge (Blainville).

Harvey-Pinard n’a pas de place pour s’entraîner, donc il a décidé de faire ses exercices dans la cour arrière de Teasdale (à deux mètres de distance).

Les deux hommes âgés de 21 ans ont acheté de l’équipement d’entraînement (un ballon, des tapis, etc.) afin de garder la forme. La facture s’élève à une centaine de dollars, selon ce qu’a mentionné Teasdale.

« Au printemps, la seule personne avec qui je m’entraînais, c’était ma blonde. Ce n’est pas pour être plate, mais ce n’était pas le même défi! Elle est en forme, mais pas autant que moi! Avec Rafaël, ça me donne une bonne motivation. »

– Joël Teasdale