Schlemko est une bonne acquisition pour le Canadien

En utilisant un choix de 5e ronde en 2019 pour faire l’acquisition de David Schlemko, Marc Bergevin n’a pas déniché de sauveur, mais il est allé chercher un gars qui est capable de faire du très bon travail sur une 3e paire en plus d’aider en cas de besoin sur le top 4. En jouant à gauche, il remplacera Nathan Beaulieu dans le sens que c’est un gars de profondeur qui est un peu trop fort pour son rôle, mais qui aurait un peu de misère à s’installer dans un top 4 à long terme.

C’est bon de noter que la communauté des statistiques avancées a toujours tenu David Schlemko en haute estime. Par exemple, Dimitri Filipovic de Sportsnet a noté qu’il pourrait être le 3e ou 4e meilleur défenseur dans une vingtaine de clubs de la LNH. Tyler Dellow, anciennement des Oilers, a mis quelque peu les freins en rappelant qu’il ne joue jamais contre de la grosse compétition, mais ça suit ce que j’écrivais sur son rôle.

Schlemko viendra aider à combler le trou béant à gauche créé par les gestes des dernières semaines, ce qui est une très bonne nouvelle considérant le faible prix tant sur le plafond salarial qu’au niveau de l’acquisition auprès des Golden Knights. Il ne faut pas s’attendre à un gars qui va tout changer pour la ligne bleue du Tricolore, mais il va mieux faire qu’Emelin dans le rôle qui appartenait à Nathan Beaulieu. En plus, il reste encore de la place sous le plafond du Canadien pour aller chercher l’autre défenseur qui remplira un rôle de top 4.

Le défenseur de 30 ans ne devrait pas être trop décontenancé par la transition non plus puisqu’il en sera à sa 6e équipe dans la LNH sans compter son passage de quelques heures avec les Golden Knights. Il sera aussi capable d’aider le club en fusillade si jamais le besoin se présente.

Une comparaison entre Schlemko et Emelin