Saga Geoff Molson, entraineur unilingue par intérim et sondage de n’importe quoi

Canadiens
randy-cunneyworth
randy-cunneyworth

On la la qu’on en dit et écrit des niaiseries dans toute cette histoire d’entraineur unilingue par intérim des Canadiens de Montréal. Pauvre Randy Cunneyworth. D’ailleurs, je vous rappelle la définition du mot intérim : personnes mises temporairement à la disposition d’une entreprise.

D’ailleurs, pourquoi tous les journalistes utilisent l’expression « l’embauche d’un entraineur unilingue » dans leur texte et oublient constamment de mettre le mot par intérim dans leur phrase? Sur ce, voici les citations ou commentaires qui ont suscité une réaction chez moi. Bonne ou mauvaise.

***

Sondage QMI : 29% des répondants ont mentionné que c’est Patrick Roy qui aurait dû remplacer Jacques Martin. Guy Carbonneau (20%), Bob Hartley (17%), Kirk Muller (13%) et Guy Boucher (8%) suivent dans l’ordre.

Crime, les fans sont-ils au courant que Kirk Muller coach en Caroline et Guy Boucher à Tampa Bay. Bob Hartley et Guy Carbonneau sont disponibles depuis des siècles et personne ne s’intéresse à eux; il y a une raison. Avec des réponses du genre, je suis surpris de ne pas voir le nom de Scotty Bowman dans cette liste.

***

Sondage QMI : plus de 80% des Québécois francophones n’approuvent pas la décision de la direction du club de hockey montréalais. 72% des gens sondés sont encore plus catégoriques, jugeant cette nomination inacceptable.

Je ne sais pas qui sont les gens qui ont répondu, mais certainement pas les lecteurs du 25stanley. Voir la liste des priorités de mes lecteurs ici.

***

François Gagnon : Vous auriez pu faire appel à Michel Therrien. Vous vous souvenez de lui? Il a dirigé votre équipe après Alain Vigneault et avant Claude Julien. Il était tout jeune et inexpérimenté lorsque votre équipe lui a donné sa première chance. Il a pris de l’expérience avec les Penguins de Pittsburgh qu’il a mis sur le chemin de la Coupe Stanley. Un Therrien mieux nanti pour faire face à la musique aurait pu rembourser l’équipe qui lui a offert sa première chance. Mais bon! Vous n’avez pas cru bon lui faire signe ne serait-ce que pour savoir si le job l’intéressait. En passant : il aurait dit oui. Je le lui ai demandé pour vous.

Com’ on Frank, je sais que Michel Therrien est ton chum de l’Antichambre, mais il s’est fait mettre dehors de Pittsburgh avec une équipe championne devant lui. Le gars devait faire quelque chose de pas correct. Avec la classe que l’organisation a démontrée lors de la série HBO 24/7, les Penguins savaient ce qu’ils faisaient lorsqu’ils ont mis Michel Therrien dehors.

***

Jacques Demers: Si j’étais directeur général, ce serait Patrick Roy que je choisirais.

Et si Jacques Demers était coach des Canadiens, Patrick Roy serait le gardien partant contre les Blackhawks de Chicago mercredi à la place de Peter Budaj.

***

Boycott: Molson Coors n’est plus actionnaire du Canadien depuis 2009 et on n’a donc aucun pouvoir d’influence sur les décisions de hockey et du Canadien. Ce sont deux entreprises différentes. On ne se mêle pas de hockey et le Canadien ne se mêle pas de bière.

Juste comme cela, pour ceux qui vont troquer leur Molson Dry pour de la Labatt Bleue. Labatt appartient à des Brésiliens. Molson est une entreprise avec des racines québécoises beaucoup plus solides que vous pouvez le croire.

***

En terminant, le Canadien est au 12e rang avec 33 points. Une victoire mercredi contre les Blackhawk leur donnerait 35 points et les mettrait à égalité au 8e rang. Malgré qu’avec Peter Budaj devant le filet, ça risque d’être impossible.

*

Photo de Randy Cunneyworth: Anastasia