Roland Melanson plante Carey Price

Roland Melanson a été l’entraîneur des gardiens du Canadien de Montréal de 1997 à 2009. Ensuite, il s’est fait mettre à la porte et est parti à Vancouver.

Or, il semble que Melanson veule revenir à Montréal, mais pour ce faire, il a décidé de planter Carey et son ancien entraîneur des gardiens, Pierre Groulx.

« Carey n’a pas arrêté de glisser vers le bas depuis que je suis parti. Il est tout croche présentement. À un moment donné, il faut qu’il y ait des règlements dans la cour d’école. Cette position demande beaucoup de travail et Carey n’a pas été constant. Il a lâché dans les entraînements et ça l’a rattrapé pendant les matchs«

« C’est comme un golfeur, si tu ne t’entraînes pas, tu ne peux pas améliorer ton jeu. Le talent n’est pas suffisant pour réussir. Un gardien est seulement sur la glace pendant 30 ou 35 minutes pendant l’entraînement et il doit donner le maximum«

« Il (Pierre Groulx) voulait être son ami. Un gardien ne veut pas que tu sois son ami, il veut des résultats. Tu n’es pas là pour être son ami »

Plus tard dans l’entrevue, il dit vouloir revenir à Montréal. Désolé mon Roland, mais j’ai l’impression que tes commentaires ont assuré le fait que nos gardiens ne se fassent pas battre dans le haut du filet à répétition grâce à ton retour à Montréal.

Bien qu’il y ait un fond de vérité aux propos de Melanson, notamment quand il dit que Price a régressé au cours de la dernière année, il y a une limite à exagérer la vérité. Par exemple, de dire qu’il a régressé depuis son départ est complètement ridicule.

On a l’impression que l’égo de Melanson est venu lui jouer des tours et c’est dommage, il aurait dû faire attention avant de parler. Il vient de s’assurer qu’on ne le reverrait pas à Montréal, et avec des commentaires du genre, il risque d’avoir de la difficulté à se trouver un emploi ailleurs.

Sources via l’Acadie Nouvelle