RM // Carey Price est redevenu lui-même depuis le retour de Shea Weber

Embed from Getty Images

Dans une soirée ponctuée par plusieurs performances offensives impressionnantes dans la LNH, Carey Price a été incroyable contre les Bruins, effectuant 41 arrêts en route vers un gain de 3-2. Malgré quelques questionnements par rapport à sa situation médicale, le gardien du Canadien est revenu à son niveau de jeu habituel récemment et les chiffres ne mentent pas à ce propos.

Depuis le 27 novembre, alors que Shea Weber est revenu au jeu, Carey Price a un % d’arrêts de 92,7%, Dans la LNH, seul Robin Lehner a un meilleur % d’arrêts (94,5%) que lui tout en ayant participé à plus de 10 matchs depuis ce temps-là. En comparaison, Price venait au 30e rang de cette statistique avant le retour de Weber alors qu’il n’arrêtait même pas 90% des lancers adverses.

Ça ne veut pas nécessairement dire que ce revirement de situation doit être attribué entièrement à Shea Weber, mais c’est toute une coïncidence et ça semble être un autre argument qui démontre à quel point le capitaine est important pour cette ligne bleue. Il n’est certainement pas le seul qui a causé ce changement puisque Carey Price est le grand responsable, mais ça doit être plus facile pour le gardien de faire son travail quand Weber fait le ménage devant lui.

Ce n’est d’ailleurs pas surprenant de voir que selon Corsica Hockey, parmi les gars qui ont joué au moins 10 matchs, Shea Weber vient au deuxième rang de l’équipe cette saison en ce qui concerne le % d’arrêts des gardiens du Canadien lorsqu’il est sur la glace à 5 contre 5. Le seul qui le devance est son partenaire actuel, Victor Mete… Weber avait aussi mené cette catégorie statistique à Montréal lors de sa première saison avec le Tricolore.

On ne peut donc pas minimiser l’impact de Weber sur la performance de Carey Price et c’est extrêmement important pour le Canadien puisque l’organisation aura besoin de ces deux joueurs pour se faire une place en séries. Ils ont présentement un coussin de trois points sur les Sabres, qui ont toutefois un match en main, et les Hurricanes semblent vouloir se mettre de la partie avec un retard de cinq points sur les séries.

À Chicago, Cam Ward ne peut certainement pas compter sur un Shea Weber dans la brigade défensive des Hawks et ça a paru lundi soir. Les Devils ont marqué cinq buts consécutifs lors de la deuxième période en route vers un gain de 8-5. Ward a été chassé après 40 minutes de jeu alors qu’il avait alloué six buts sur 25 tirs. Patrick Kane s’est chargé de l’attaque de Chicago avec deux buts et deux passes tandis que Blake Coleman et Kyle Palmieri ont marqué deux fois pour le New Jersey.

Les Oilers se sont aussi payés un festin offensif et celui-là a aidé le Canadien puisque c’était contre les Sabres de Buffalo, qu’ils ont battu 7-2. Connor McDavid en a marqué un sur une échappée, mais l’attaque des Oilers est venue de sources un peu plus surprenantes puisque Zack Kassian et Milan Lucic ont tous deux marqué à deux reprises. Edmonton n’a eu besoin que de 25 tirs pour marquer ses sept buts alors que Mikko Koskinen a effectué 41 arrêts.

Les Flyers ne voulaient pas manquer le bateau offensif de lundi soir et ils ont suivi avec un gain de 7-4 contre le Wild. Nolan Patrick en a profité pour marquer le plus beau but de la soirée sur un retour. C’était la première fois depuis le 10 novembre qu’il marquait et il l’a fait deux fois dans cette partie en plus d’ajouter deux mentions d’aide. James Van Riemsdyk a quant à lui récolté le tour du chapeau. C’est son premier depuis son retour à Philadelphie. Wayne Simmonds a été l’autre marqueur des siens puisqu’il a inscrit deux buts lui aussi.

De leur côté, l’Avalanche a dû se contenter de six buts contre les Leafs. Carl Soderberg a marqué l’autre tour du chapeau de la soirée et c’était son premier en carrière dans la LNH. Ça a permis à l’Avalanche d’obtenir une rare victoire sans que Nathan MacKinnon ne récolte un point. Il faut quand même noter que ses deux compagnons de trio, Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog, ont marqué, donc ce n’est pas comme si la première ligne avait été maîtrisée complètement.

Nouvelles et rumeurs

  • Selon Ryan Rishaug, les Oilers font tout ce qu’ils peuvent pour mettre la main sur un attaquant. Leur choix de première ronde serait même en jeu tandis que Friedman a parlé de Jesse Puljujarvi.
  • Ça a mis la table pour un journaliste de Philadelphie qui s’est fait berner par un faux tweet extrêmement évident. Bref, si tu vois la rumeur Simmonds vs Talbot et Puljujarvi circuler, n’y crois pas parce qu’elle part d’un troll et d’un journaliste qui s’en est fait passer toute une.
  • Les Sharks ont signé Marcus Sorensen à un contrat de deux ans d’une valeur totale de 3 M$. Le Suédois a 15 points cette saison.
  • Frederik Andersen effectuait son premier départ devant le filet des Leafs depuis le 22 décembre.
  • Avec huit points en quatre matchs, Mark Giordano a été nommé comme première étoile de la dernière semaine. Il a devancé Jordan Binnington et Jake Guentzel.

Tendances à suivre

  • Pour la première fois en près de deux ans, Milan Lucic a marqué plus d’un but dans un match. En fait, il a déjà plus de buts en 2019 qu’il en a eu en 2018.
  • Les Blues ont gagné un troisième match consécutif pour la première fois de la saison.
  • Six équipes (Minnesota, Anaheim, Edmonton, Vancouver, St-Louis et l’Arizona) se battent pour la dernière place donnant accès aux séries. Ils sont tous à quatre points ou moins de cette place et les quatre premiers clubs ont tous 47 points, donc on a toute une course qui se dessine devant nous.
  • Malgré la défaite, les Hawks ont marqué en avantage numérique dans neuf de leurs 10 derniers matchs et dans 11 de leurs 13 derniers.
  • Les Devils ont remporté quatre de leurs cinq derniers matchs à la maison.
  • David Perron a obtenu au moins un point dans les 11 dernières parties des Blues. C’est la plus longue séquence de l’équipe depuis Alex Steen en 2013.
  • Alex Ovechkin a égalé Dave Andreychuk au 14e rang de l’histoire de la LNH avec son 640e but en carrière. Il a aussi devancé Brendan Shanahan au sixième échelon pour les buts en avantage numérique (237).
  • Brooks Orpik a joué son 1000e match en carrière lundi. Seulement 22 joueurs actifs se sont rendus jusque-là.