Phillip Danault a été très honnête avec les médias

Embed from Getty Images

Plusieurs fans sont déçus d’avoir manqué la chance de repêcher Alexis Lafrenière et de se retrouver avec le 16e choix au lieu du 9e. Par contre, l’un des points positifs de ce parcours en séries a été l’éclosion de Suzuki et Kotkaniemi, qui ont le potentiel de créer une ligne de centres très solide avec Phillip Danault.

Le problème, c’est qu’en imaginant ce scénario, plusieurs partisans listaient Danault comme troisième centre et le Québécois ne semble pas trop apprécier ce rôle même s’il y excelle.

En fait, lorsqu’il a été questionné sur la possibilité d’avoir un rôle plus défensif dans le futur derrière les deux jeunes centres, Phillip Danault n’a pas répondu avec enthousiasme. Plus tard, il a aussi dit que son rôle allait avoir un rôle à jouer dans sa décision de rester à Montréal ou non.

Visiblement, Danault n’a pas apprécié son rôle en séries où l’équipe lui a parfois demandé de piloter un trio défensif pour faire face aux meilleurs éléments adverses. C’est un rôle dans lequel il excellait, mais qui ne lui convenait visiblement pas.

C’est quand même facile de comprendre Phillip Danault puisque la ligne qu’il formait avec Tatar et Gallagher était l’une des meilleures dans la LNH au cours de la saison régulière. Le problème, c’est qu’en séries, Tatar est disparu et Gallagher était clairement amoché. Son rôle a donc dû changer et il n’a pas aimé ça.

Il faut aussi se rappeler qu’il sera agent libre sans restriction dans un an et la différence entre le salaire attribué aux premiers centres comparativement à ceux de troisième trio est énorme. On parle de plusieurs millions par année, donc ça vaut la peine de se battre pour conserver ce rôle à l’approche de sa saison la plus importante de sa carrière au niveau financier.

Ceci étant dit, l’autre réalité, c’est que si Phillip Danault veut être payé comme un premier centre, ce ne sera pas à Montréal. Les séries ont prouvé que le futur de cette équipe au centre est Suzuki et Kotkaniemi. Danault pourrait très bien cadrer dans ce plan comme troisième centre, mais ce n’est visiblement pas ce qu’il a en tête.

C’est vrai qu’il est présentement sur-qualifié pour ce rôle et c’était un luxe énorme pour le Canadien en séries. Par contre, avec la courbe d’âge qui est de plus en plus clair dans la LNH, on peut deviner que ce sera le rôle qui lui conviendra le mieux pendant son prochain contrat.

Bref, Phillip Danault a rendu de précieux services au Canadien, mais s’il quitte comme agent libre dans un an, ces commentaires seront un rappel qu’on aurait dû le voir venir.