Pauline Marois va-t-elle causer un problème de millionnaire aux Canadiens ou à ses fans?

Canadiens

J’espérais ne pas devoir parler de politique sur mon blogue du fast-food du sport, mais puisque le Canal Argent soulève un enjeu qui affecterait directement Nos Glorieux, je vous fais part de la situation.

Le Parti québécois propose de faire passer de 24% à 31% le taux d’imposition sur les revenus dépassant les 250 000$. Cela signifie que le taux d’imposition marginal fédéral et provincial grimperait à 55,2% pour les Québécois les plus riches. Ils paient actuellement 48,2%. Si le PQ (Pauline Marois) prend le pouvoir, le hockeyeur Andrei Markov paiera 400 000$ de plus d’impôts, pour un total de 3,1 M$.

«Quand un joueur a des offres d’emploi de plusieurs équipes, il pense à l’impôt, ça compte pour beaucoup. À cause de cela, ici, on doit surpayer les hockeyeurs pour compenser. Quand tu lui donnes un million de plus, l’imposition le dérange moins», explique un ex-joueur du Canadien, qui préfère ne pas être cité.

Pour revenir à la première phrase de mon texte, ce n’est pas que je n’accorde pas d’importance à la politique, c’est plus que tout le monde parle de politique ces temps-ci et je préfère vous épargner ce sujet lorsque vous venez sur un site de sport. Mais bon, puisqu’une décision politique aura un impact sur la masse salariale de Marc Bergevin, je dois en glisser un mot.

Les négociations de la prochaine convention collective prouvent que les membres de la NHL comptent farouchement leurs sous. Alors, on n’a pas vraiment le choix d’être d’accord avec l’ex-joueur du CH (Patrice Brisebois?) quand il dit que l’impôt, ça compte beaucoup chez les joueurs de hockey.

Bref, le plan de Pauline Marois d’augmenter les impôts chez les riches est-il un faux problème de millionnaire ou un grave problème chez les partisans du Canadien en soif d’une 25e Coupe Stanley?