Pascal Vincent est sur la liste de candidats de Marc Bergevin

Canadiens
pascal vincent canadiens
pascal vincent canadiens

Maintenant que le dossier du directeur-gérant du Canadien est terminé, on peut recommencer à s’intéresser au dossier du prochain entraineur-chef. Plusieurs candidats sortent dans les gros médias, mais certains noms sont mentionnés par pure camaraderie et lichage de botte. On va se dire les vraies affaires. Les noms de Guy Carbonneau, Mario Tremblay et Michel Therrien n’ont vraiment pas leurs places dans un palmarès de candidats pour le poste d’entraineur-chef au sein d’une organisation qui vient de se donner une grosse dose de sang neuf.

Vous voyez le nom de Pascal Vincent et vous dîtes : ouin, mais, eille, il a déjà un poste d’assistant-coach avec les Jets de Winnipeg, gnan, il a un contrat, gnan, gnan.

Un entraineur-chef qui a déjà une job dans la NHL, c’est rare qu’il la change sur le fly. Un entraineur adjoint dans la NHL, comme Pascal Vincent, ça rêve de devenir un chef et il veut butiner.

Lors d’une entrevue à TVA Sports, l’entraineur de nouvelle génération Pascal Vincent raconte que pendant la majorité de sa carrière d’entraineur, il a été appelé à gérer des individus, un groupe, des joueurs tandis que cette saison avec les Jets, il a appris à travailler sur les systèmes de jeu, à travailler sur le côté technique du hockey. En écoutant l’entrevue, j’avais l’impression que Pascal Vincent disait c’est bon pour mon apprentissage, mais ce n’est pas ça qui me fait triper.

On dit que Marc Bergevin connait tout le monde. Il va parler à beaucoup de monde. Pascal Vincent c’est «du monde». On me dit que c’est certain que Marc Bergevin va rencontrer Pascal Vincent. Reste à savoir si Pascal Vincent figure parmi un top 20, top 10 ou top 5 du DG des Canadiens. Marc Bergevin cherche un entraineur à la Joel Quenneville qui emploie un bon système de jeu. On compare le style de coaching de Pascal Vincent à Guy Boucher. Je vous laisse faire les liens comme des grands. Mon seul hic avec Pascal Vincent c’est qu’il n’a pas d’expérience dans la NHL comme entraineur-chef. Accepterait-il de retourner dans les mineurs pour diriger les Bulldogs? Pascal Vincent à la place de Clément Jodoin, je ferais ça demain matin.

Je ne sais pas pour vous, mais avec la nomination de Marc Bergevin, j’ai comme moins le gout d’avoir Patrick Roy comme entraineur-chef à Montréal. Pensez-vous que Patrick Roy causerait du trouble au sympathique Marc Bergevin?

*Photo: sportsderuelle