Calem Burger

«Montréal est ma maison» – Max Pacioretty

Canadiens

Au cœur d’intenses rumeurs de transactions, Max Pacioretty se dit plus heureux que jamais à Montréal.

Dans une entrevue accordée à Félix Séguin, de TVA Sports, le capitaine du CH affirme recevoir le support de plusieurs partisans. Après une saison particulièrement difficile pour ses coéquipiers, le numéro 67 assure que l’été 2018 aura été celui qui lui a ouvert les yeux. Il dit rencontrer régulièrement des amateurs de hockey qui sont positifs et encourageants envers lui.

Contrairement à plusieurs joueurs du tricolore, Pacioretty passe la majeure partie de ses étés à Montréal. Il dit passer beaucoup de temps avec sa famille et qu’ensemble, il font de nombreuses activités. Il était d’ailleurs de passage à la Coupe Rogers dimanche avec sa femme et leur fils.

 

On efface et on recommence

L’attaquant de 29 ans qui s’est blessé en fin de saison a recommencé à patiner il y a 2 ou 3 semaines. Il se dit prêt à augmenter la cadence afin d’être prêt pour la prochaine saison. L’ailier gauche, qui a récolté 37 points en 64 matchs, a expliqué que c’était son premier été passé après une mauvaise campagne. Son principal objectif est d’être en forme pour le prochain camp d’entraînement et l’ensemble de la saison.

 

De bons mots pour Max Domi

Le capitaine du Canadien affirme avoir déjà rencontré son nouveau coéquipier Max Domi. Il le connaissait déjà un peu pour l’avoir rencontré à quelques occasions au cours des dernières années. Pacioretty le décrit comme un jeune joueur particulièrement travaillant. À ses yeux, Domi est un excellent passeur possédant une bonne vision du jeu et un extraordinaire potentiel.

 

P.S. Petit #MédiaFail de Sportsnet

L’entrevue de Félix Séguin a été rapportée dans quelques médias. S’il est important de citer ses sources, il est tout aussi important de savoir écrire le nom de celui qu’on cite comme il faut. Dans son résumé de l’entrevue de Pacioretty, Sportsnet a débaptisé le journaliste de TVA Sports qui est devenu Félix Sequin. Pour une raison qui m’échappe, le «g»  a été troqué pour un «q» les deux fois que le nom du journaliste a été mentionné dans l’article.

 

 

 

Via TVA Sports