Michel Therrien est un des meilleurs coachs de la LNH selon un analyste d’ESPN

Autobus - Michel Therrien

[oboxads]

Les statistiques avancées n’ont jamais été très tendres à l’endroit du coach du Canadien, Michel Therrien. Le style de jeu qu’il préconise ne met pas beaucoup d’accent sur la possession de rondelle, ce qui va à l’encontre de la philosophie préconisée par ceux qui suivent ces chiffres de près. Cette approche différente lui a souvent valu une bonne part de critiques.

Ce sont ces circonstances qui font en sorte que la distinction que le coach a reçue dans la chronique d’un des pionniers de cette communauté, Rob Vollman, sur le site web d’ESPN est aussi surprenante qu’impressionnante.

Dans ce texte, Vollman s’est concentré sur l’impact que les coachs de la LNH peuvent avoir sur leur équipe et sur le reste de leur carrière. Vollman y prouve ce que l’on sait depuis longtemps; un entraîneur est capital au succès de son équipe.

Selon les chiffres de l’auteur de Hockey Abstract, une équipe qui a un coach supérieur à la moyenne a 4 ou 5 fois plus de chances d’atteindre la finale de conférence qu’une équipe qui emploie un entraîneur inférieur. C’est encore mieux pour les équipes avec un coach élite qui ont une chance sur 4 d’atteindre la 3e ronde des séries selon les chiffres des 6 dernières années.

Vollman identifie un entraîneur comme élite lorsqu’il a au moins 3 saisons d’expérience dans la ligue et qu’il a permis à son équipe de dépasser les attentes (le nombre de points de la saison dernière régressé à 35% vers la moyenne de la ligue) par une moyenne d’au moins 5 points lors de ses saisons derrière un banc de la LNH. L’analyste utilise 5 points puisque plus de la moitié des équipes qualifiées pour les séries la saison dernière l’étaient par 5 points ou moins.

Ce n’est pas une méthode parfaite, mais la corrélation avec le nombre de passage en 3e ronde et le nombre de renvois (les seuls coachs avec une meilleure sécurité d’emploi que les coachs élites sont ceux qui en sont à leur première année dans la LNH) est indéniable.

Selon les calculs de Vollman, Michel Therrien est un des 6 coachs de la LNH qui se classe parmi l’élite. Les autres sont Bruce Boudreau, Peter Laviolette, Dan Bylsma, Ken Hitchcock et Claude Julien. Ces chiffres placent donc Therrien en avant de gars très réputés comme Sutter, Babcock, Vigneault et Quenneville.

Ça ne veut pas nécessairement dire que Therrien est meilleur que tous ces gars-là. Par contre, ça nous rappelle que la performance de l’équipe menée par Price, Subban et Pacioretty semble permettre à Therrien d’avoir une des meilleures sécurités d’emploi de la ligue (même si ça peut changer rapidement dans un marché fou comme celui de Montréal).

La présence de ce noyau donne aussi de bonnes chances au Canadien de se rendre loin en séries et si certains croient que Therrien n’est pas responsable pour ces parcours, les résultats des dernières années semblent nous indiquer qu’il trouve quand même le moyen de faire gagner son équipe.